L’Algérie se classe au 117e rang mondial en termes d’indice de corruption

0
Algérie

Algérie: Le site « Transparency» a publié le classement mondial des pays en termes d’indice de corruption, pour l’année 2021.

L’Algérie s’est classée 117e au niveau mondial, avec 33 points, sur 180 pays.

Au sein du classement du Maghreb, la sœur tunisienne se classe au 70e rang mondial, suivie du Royaume du Maroc, au 87e rang mondial.

La Mauritanie et la Libye se sont classées dernières, avec Nouakchott au 140e rang mondial et Tripoli au 172e rang mondial.

Quant au monde arabe, l’Égypte s’est classée 117e au niveau mondial avec le même nombre de points que l’Algérie, tandis que le Qatar s’est classé 31e, suivi de l’Arabie saoudite au 52e rang et du Sultanat d’Oman au 56e rang.

Pour référence, plus le classement des pays est élevé, plus le pourcentage de corruption est faible, et vice versa.

Le rapport, publié par l’institution spécialisée dans la lutte contre la corruption et l’éclairant, indique que les pays ayant obtenu moins de 50 points souffrent d’une propagation remarquable de la corruption.

La Fondation a expliqué que de nombreux pays ont invoqué la pandémie de Corona pour supprimer les libertés et les droits fondamentaux, ce qui a provoqué une augmentation de l’indice de corruption.

Le rapport indique qu’une élite dominante contrôle la sphère politique et le secteur privé dans les pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient.

Le rapport ajoute que les restrictions imposées aux libertés et aux droits entravent tout progrès tangible dans la lutte contre la corruption.

Il est à noter que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a déclaré, depuis son accession à la présidence du pays, la guerre à la corruption.

Le gouvernement algérien a attaché une grande importance à la lutte contre ce fléau en créant des organes et en promulguant des lois pour le dissuader.

Article précédentAlgérie: Le directeur de l’Institut Pasteur révèle la raison de la réticence des citoyens à se faire vacciner
Article suivantAlgérie: Report du procès des accusés dans l’affaire du complexe « Benomar »