L’Algérie s’engage à réduire les émissions de gaz : Un projet de 1 milliard de dollars en cours

    0
    L'Algérie s'engage à réduire les émissions de gaz : Un projet de 1 milliard de dollars en cours

    L’Algérie, un acteur clé dans l’approvisionnement en gaz vers l’Europe, a annoncé un ambitieux projet visant à réduire les émissions de gaz tout en consolidant sa position en tant que fournisseur de gaz fiable pour le continent. Lors de la cinquième réunion de haut niveau du dialogue énergétique algéro-européen, le ministre de l’Énergie et des Mines, Mohamed Arkab, a partagé des détails sur cette initiative majeure.

    Un engagement continu envers l’approvisionnement en gaz pour l’Europe

    Mohamed Arkab a réaffirmé l’engagement de l’Algérie à maintenir sa position en tant que fournisseur fiable de gaz pour l’Europe. Il a souligné que malgré les défis, y compris ceux posés par la pandémie de COVID-19, l’Algérie avait continué à fournir des approvisionnements en gaz réguliers, allant même au-delà de ses engagements en fournissant des quantités supplémentaires.

    Investissements majeurs dans l’industrie gazière

    Le ministre de l’Énergie a également révélé un programme d’investissements significatifs visant à développer l’industrie gazière en Algérie. Ce programme vise à accroître la production de gaz en collaboration avec des partenaires européens et non européens. Il a souligné que l’Algérie était ouverte à la participation accrue de sociétés européennes dans ce secteur, notamment grâce à la nouvelle loi algérienne sur les hydrocarbures, qui offre un soutien accru aux entreprises étrangères investissant dans l’industrie gazière, de la production à la livraison.

    Réduction des émissions de méthane : Un partenariat avec Bruxelles

    En ce qui concerne l’accord sur la coopération dans la réduction des émissions de méthane entre Alger et Bruxelles, le ministre de l’Énergie a révélé que l’Algérie avait déjà entamé un processus de quantification des émissions de gaz en collaboration avec un cabinet d’études mondial. Le rapport final sera publié en novembre 2023, offrant une vision précise de l’ampleur des émissions.

    Un projet majeur de reboisement

    Un projet emblématique dans la lutte contre les émissions de gaz est le projet « Sonatrach, » qui débutera en novembre. Il consiste en la reforestation d’une superficie de 525 000 hectares, entièrement financée par l’Algérie à hauteur de 1 milliard de dollars. Cette initiative démontre l’engagement de l’Algérie envers la protection de l’environnement et la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

    Arkab a également évoqué la collaboration avec ses homologues pour mettre en œuvre plusieurs projets visant à réduire les émissions de méthane dans un délai défini.

    Ce projet ambitieux marque un tournant dans les efforts de l’Algérie pour contribuer à la réduction des émissions de gaz et à la lutte mondiale contre le changement climatique, tout en consolidant son rôle en tant que partenaire énergétique clé pour l’Europe.

    Article précédentL’Algérie et le Niger renforcent leur collaboration en matière d’électricité
    Article suivantFlambée des prix du sucre : El Niño provoque une hausse record en treize ans