L’Algérie va-t-elle couper le gaz de la Tunisie ?

0
gaz algerie tunisie
Advertisement

Les déclarations du secrétaire général de l’Université tunisienne de l’électricité et du gaz, concernant la réticence de l’Algérie à approvisionner la Tunisie en gaz, ont suscité une large polémique.

Le responsable tunisien a déclaré : « L’Algérie ne veut plus approvisionner la Tunisie en gaz, selon ce qu’a rapporté le site « Zoom Tunisie ».

À la lumière des relations étroites qui caractérisent les relations entre les deux pays, des questions ont été soulevées quant à la véracité de cette affirmation.

L’Algérie est-elle coupée du gaz de la Tunisie ?

Le secrétaire général de l’Université tunisienne de l’électricité et du gaz, Abdelkader Jelassi , a expliqué, dans une vidéo diffusée par les médias tunisiens, que 70% des besoins tunisiens en gaz proviennent de l’Algérie.

Jelassi a souligné qu’il existe 3 partenariats entre l’Algérie et la Tunisie dans le domaine du gaz. Le premier concerne le gaz fiscal obtenu par la Tunisie au titre du droit de passage , c’est-à-dire du gaz exporté par l’Algérie vers l’Italie. Le second partenariat concerne le gaz contractuel. obtenus selon des contrats entre les deux pays, et le troisième partenariat porte sur les quantités supplémentaires que la Tunisie importe en dehors du cadre contractuel.

A cet égard, le porte-parole a indiqué que l’Algérie ne souhaite plus approvisionner la Tunisie en quantités supplémentaires de gaz, c’est-à-dire les quantités qu’elle importe d’Algérie hors cadre contractuel et hors cadre fiscal.

Jelassi a souligné que la Tunisie dépend des quantités supplémentaires qu’elle importe d’Algérie pour produire de l’électricité, soulignant que sans le gaz algérien supplémentaire, cette dernière ne pourra pas produire d’électricité.

Le responsable tunisien a indiqué que l’Algérie acceptera d’approvisionner la Tunisie en gaz naturel, à condition que les prix soient revus et relevés.

L’orateur a décrit la situation énergétique en Tunisie comme catastrophique, et pourrait créer une crise électrique générale en Tunisie.

Jelassi a appelé l’autorité tunisienne à résoudre ce problème de manière politique et diplomatique avec l’Algérie.

Article précédentEN: Un changement fondamental prospectif reflétera la position de l’équipe nationale algérienne
Article suivantAlgerie: le président Abdelmadjid Tebboune prévoit de former un gouvernement de consensus