Lamamra participe à une réunion tripartite sur la région en Tunisie

0
Lamamra
Advertisement

Algerie Tunisie: Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, est attendu aujourd’hui, vendredi, à Tunis, pour une visite de travail.

Selon un communiqué du ministère tunisien des Affaires étrangères, Lamamra participera à une réunion tripartite avec ses homologues tunisien Othman El Grandi et libyenne Najla El-Manqoush, dans le cadre du renforcement de l’année de concertation et de coordination entre les trois pays.

La même source a ajouté que la rencontre est « une traduction de la volonté des trois pays de développer les relations et d’explorer de nouveaux horizons de coopération, en plus d’échanger des visions et de coordonner les positions sur toutes les questions internationales et régionales d’actualité et les questions politiques, sécuritaires, économiques, défis sociaux et humanitaires qu’ils posent.

Le ministère tunisien des Affaires étrangères a déclaré que la réunion sera l’occasion de passer en revue les retombées régionales et internationales à venir.

Elle a souligné que les consultations « porteront sur un certain nombre de questions d’intérêt commun, notamment le développement intégré et solidaire, la lutte contre le terrorisme, la lutte contre le crime organisé, et les questions de sécurité alimentaire, énergétique et environnementale qui s’imposent à la lumière des développements internationaux actuels.

Hier jeudi, le chef de la diplomatie algérienne a reçu, à Alger, la conseillère spéciale des Nations unies chargée de diriger les efforts des Nations unies pour résoudre la crise en Libye, Stéphanie Williams.

Un communiqué du ministère des Affaires étrangères a indiqué que le ministre Ramtane Lamamra et le conseiller de l’ONU ont discuté lors de la réunion de l’évolution de la situation politique et sécuritaire dans l’État libyen.

L’Algérie a fait part aux Nations unies, par l’intermédiaire de sa conseillère, Stéphanie Williams, de son rejet de la multiplicité des pistes et des initiatives en Libye.

L’Algérie a estimé que certains visent, à travers ces initiatives, à « rechercher des rôles régionaux fictifs au détriment des intérêts du peuple libyen », notant que leur pluralité n’apportait d’autre résultat que de perturber la médiation des Nations unies.

Article précédentLe voyage à vide d’un navire de Marseille à l’Algérie conduit des fonctionnaires en détention provisoire
Article suivantEN: Qu’elle sont les chaînes qui diffuseront le match Algérie Iran ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici