Le Comité saoudien de l’Ifta émet une fatwa interdisant la construction de la « Maison Ibrahimi » aux Émirats arabes unis

0
Maison de la famille abrahamique

Le Comité permanent pour la recherche scientifique et la publication de fatwas en Arabie saoudite a émis une fatwa interdisant la construction de la « Maison de la famille abrahamique » aux Émirats arabes unis.

Cette maison est un complexe comprenant une mosquée, une église et une synagogue dans la capitale, Abu Dhabi. La fatwa stipule que « Il n’est pas permis à un musulman de répondre à une invitation à construire une mosquée, une église et un temple dans une enceinte. »

Cette décision a été prise en réponse aux avis publiés concernant l’appel à l’unité des religions et à la construction de cette maison en particulier.

Le Comité permanent saoudien pour l’émission des fatwas est composé de quatre membres, dont Abdul Aziz bin Abdullah bin Baz, Abdulaziz Al-Sheikh, Saleh Al-Fawzan et Bakr Abu Zaid. La fatwa considère la construction de cette maison comme « une invitation matérielle qu’il y a trois religions, et que les peuples de la terre ont le droit à la religiosité dans chacune d’elles ». Elle considère également que « l’islam n’abroge pas les religions antérieures ».

Cette décision a été prise malgré les efforts des Émirats arabes unis pour promouvoir la tolérance religieuse et la coexistence pacifique entre les différentes religions. Le président du pays, Mohammed bin Zayed Al Nahyan, a décrit cette maison comme « un édifice pour un dialogue civilisé constructif et une plate-forme de convergence pour la paix et la fraternité humaine ».

Cependant, la fatwa saoudienne souligne que « affirmer cela et le croire ou l’accepter est un blasphème et un égarement ».

Cette décision est susceptible de susciter des réactions de la part de la communauté internationale, qui considère la tolérance religieuse comme un élément important de la paix et de la sécurité dans le monde. Les Émirats arabes unis ont réagi à cette fatwa en affirmant que la construction de la « Maison de la famille abrahamique » était une décision souveraine et qu’elle était conforme aux valeurs de tolérance et de coexistence prônées par le pays.

En fin de compte, cette fatwa saoudienne souligne l’importance de la question de la tolérance religieuse dans le monde actuel et soulève des questions sur le rôle des leaders religieux dans la promotion de la paix et de la sécurité dans le monde.

Article précédentLe soutien controversé du roi du Maroc Mohammed VI au chanteur Saad Lamjarred condamné pour agression sexuelle en France
Article suivantLe Roi du Maroc Mohammed VI : généreux envers l’Afrique, mais où est la solidarité envers les pauvres du Maroc