Le Maroc accuse l’Algérie d’être à l’origine du massacre de Melilla

0
massacre de Melilla
Advertisement

Maroc: Le massacre qui a coûté la vie à des migrants africains sur le sol marocain, alors qu’ils tentaient d’atteindre Melilla, en Espagne, a révélé les violations des droits de l’homme par les forces marocaines.

Après que le monde entier ait fait la lumière sur la catastrophe humaine, le régime marocain, qui n’a pas trouvé le moyen d’échapper au scandale, a tenté d’entraîner l’Algérie dans l’affaire et d’en tenir pour responsable.

Des médias internationaux et marocains ont rapporté que l’ambassade du Maroc en Espagne avait affirmé dans un communiqué que des milices entraînées étaient entrées au Maroc par la frontière algérienne, ce qui avait provoqué l’incident de Melilla.

L’ambassade du Maroc a déclaré, dans un communiqué, que la tentative de franchir la barrière frontalière de Melilla avait été planifiée par des assaillants expérimentés dans les zones de conflit qui sont entrés sur le territoire marocain depuis l’Algérie en raison de ce qu’elle a décrit comme l’inaction délibérée des autorités algériennes, selon ce que a été rapporté par Hespress.

L’Algérie a répondu aux accusations illogiques du Makhzen, par l’envoyé spécial chargé de la question du Sahara Occidental et du Maghreb, amar belani, qui a déclaré au site Al-Chorouk que le Maroc n’a pas assez de courage pour supporter la honte, c’est ce qui le pousse chercher un bouc émissaire pour se soustraire à ses responsabilités.

amar belani a démenti les accusations marocaines liées à l’inaction des autorités algériennes aux frontières, soulignant que les frontières algériennes sont entièrement sécurisées afin de contrecarrer les tentatives d’acheminement de drogue du Maroc qui, selon lui, mène une véritable agression contre l’Algérie.

Pour référence, le diplomate algérien a exigé, plus tôt, l’ouverture d’une enquête internationale transparente sur l’incident, qui, selon lui, reflète une brutalité excessive et l’usage injustifié de la force qui équivaut à de véritables exécutions.

Article précédentAssemblée nationale: le projet de loi relative à l’investissement adopté
Article suivantL’Espagne est sur le point d’exploser et Sanchez est en difficulté

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici