malik asselah accuse Belmadi de le marginaliser et déclare : « Ils m’ont fait du tort en équipe nationale algérienne ».

0
malik asselah
Advertisement

Algerie Foot: L’ancien gardien de but international algérien malik asselah a accordé une interview à la chaîne sportive Al-Hadaf, dans laquelle il a évoqué sa carrière au sein du bataillon des « Verts ».

Le gardien du club saoudien d’Al-Hazm, malik asselah, a révélé les détails de son expulsion des rangs de l’équipe nationale algérienne, malgré son éclat remarquable, a-t-il déclaré, critiquant l’électeur national algérien Djamal Belmadi et d’autres électeurs nationaux.

La vague de critiques de l’ancien gardien international algérien, Djamel Belmadi, s’est étendue à tous les anciens électeurs nationaux, Rabah Saadane, Vahid Halilhodzic, et enfin Rabah Madjer.

Asselah « Je suis le numéro un du Golfe »

Le gardien du club saoudien d’Al-Hazm, asselah, s’est décrit comme le numéro un de la Ligue saoudienne, affirmant qu’il était le « numéro un » non seulement en Arabie saoudite, mais dans toutes les ligues arabes du Golfe.

Le porte-parole a ajouté que la véracité des chiffres et des statistiques qu’il a enregistrés avec son équipe saoudienne, Al Hazm, confirme que ses déclarations ne sont pas venues du vide et sont un fait établi.

asselah « Ils m’ont fait du tort en équipe nationale algérienne »

malik asselah a déclaré avoir été lésé dans l’équipe nationale algérienne, après avoir été expulsé de ses rangs, malgré son grand brio et sa constance à son niveau depuis des années.

Il a ajouté, dans le contexte, qu’il est le seul gardien algérien, dont le niveau est resté constant pendant longtemps, par rapport à ceux qui gardaient l’Antre du bataillon « Verts ».

Dans sa critique de l’électeur national, Djamel Belmadi, le gardien algérien a noté que ce dernier l’a traité de manière non professionnelle par rapport aux autres gardiens de but, et il les a appelés à l’équipe nationale, bien qu’ils soient inférieurs à lui à l’époque.

asselah a poursuivi, dans son discours sur les détails de l’histoire de ce qu’il a appelé, une campagne qui l’a exposé à l’injustice dans l’équipe nationale algérienne, disant qu’il était le meilleur pour participer à la finale de la Coupe d’Afrique des Nations, et pour être couronné avec le titre du concours « Cannes » Egypte 2019, car c’était le meilleur niveau à l’époque.

Saadane, Halilhodzic et Madjer sont sur la liste asselah

Dans ses déclarations, l’ancien gardien des « Verts » a menti en parlant de ce qui lui était arrivé avec l’ancien électeur national, Rabah Saâdane, qui a déclaré qu’il s’était également passé de lui, à une époque où il était le meilleur gardien de l’équipe nationale algérienne. .

Le gardien de but lui-même a également critiqué l’entraîneur bosniaque, révélant que Khalilozic avait justifié son exclusion de l’équipe nationale de son pays, l’Algérie, en disant qu’asselah était un gardien de but très évasif, ce qui l’a amené à se demander si le gardien géant Manuel Neuer avait le droit de garder l’équipe allemande.

Malik asselah a inclus l’ancien électeur national, Rabah Madjer, dans la liste des électeurs nationaux qu’il a attaqués avec cette critique acerbe.

asselah, le gardien de 35 ans du club saoudien d’Al-Hazm, compte 04 matches internationaux avec l’ équipe nationale algérienne , dont le dernier à « Cannes » Gabon 2017, contre le Sénégal, après avoir remplacé son compatriote blessé Mbolhi .

Article précédentUne grande entreprise qatarie candidate pour racheter une partie des actions de l’ES Sétif
Article suivantFootball: Adam Ounas refuse de renouveler son contrat avec Napoli

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici