Le Maroc menace de boycotter la CAN U17 en Algérie après la décision de la CAF concernant le CHAN 2023

    0
    Le Maroc menace de boycotter la CAN U17 en Algérie après la décision de la CAF concernant le CHAN 2023

    Maroc Foot: Le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaa, a annoncé que le Maroc pourrait boycotter la prochaine édition de la CAN U17 qui aura lieu fin avril en Algérie. Cette déclaration intervient après le rejet de la décision de la Commission de discipline de la CAF concernant le boycott du Maroc du CHAN 2023 en Algérie.

    Le verdict de la Commission de discipline de la CAF, rendu public le 4 mars dernier, ne semble pas être du goût des autorités marocaines. L’instance du football africain avait décidé de ne pas sanctionner le Maroc pour ne pas avoir pris part au tournoi, ni l’Algérie pour les propos tenus par le petit-fils de Nelson Mandela sur le Sahara occidental lors de la cérémonie d’ouverture de la compétition à Alger.

    Dans une déclaration faite sur les ondes de Radio Mars, Fouzi Lekjaa s’est dit « insatisfait » de la décision de la CAF, estimant que cette dernière « n’a pas mentionné de responsable » suite à la non-participation du Maroc au dernier CHAN en Algérie.

    Si la Fédération algérienne de football (FAF) n’a pas encore réagi au verdict de la CAF, cette déclaration de Fouzi Lekjaa risque de compliquer encore davantage les relations entre les deux pays sur le plan sportif.

    En somme, cette nouvelle escalade dans la crise entre le Maroc et l’Algérie risque de compliquer la tenue de la prochaine édition de la CAN U17, prévue en Algérie. Il est donc important que les autorités des deux pays trouvent rapidement une solution pour éviter une situation encore plus tendue.

    Le Maroc va faire appel de la décision de la CAF

    Le Maroc ne compte pas en rester là concernant la décision de la CAF de ne pas sanctionner le Maroc pour sa non-participation au CHAN 2023 en Algérie. Le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaa, a annoncé qu’il allait déposer un recours auprès de la CAF.

    Le président de la FRMF s’est dit « insatisfait » de la décision de la CAF, estimant que cette dernière « n’a pas mentionné de responsable » suite à la non-participation du Maroc au dernier CHAN en Algérie. Selon lui, « il est déraisonnable que notre équipe soit empêchée de défendre son titre et les supporters marocains sont insultés avec des propos obscènes et des propos racistes lors de la cérémonie d’ouverture et en présence de hauts dirigeants de la CAF ».

    En outre, Fouzi Lekjaa a également exprimé son mécontentement concernant la participation de l’équipe nationale marocaine des U17 à la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui se déroulera en Algérie du 8 au 30 avril 2023. Il a déclaré que si la délégation marocaine n’est pas autorisée à prendre un vol direct de la Royal Air Maroc, transporteur officiel de la FRMF, il boycottera la compétition.

    Cette sortie de Fouzi Lekjaa constitue une menace envers la CAF et surtout un défi pour les autorités algériennes. Cette escalade dans la crise entre les deux pays risque de compliquer la tenue de la prochaine édition de la CAN U17, prévue en Algérie. Il est donc important que les autorités des deux pays trouvent rapidement une solution pour éviter une situation encore plus tendue.

    En somme, le Maroc ne compte pas lâcher prise dans cette affaire et entend se battre jusqu’au bout pour faire valoir ses droits. Reste à savoir si les autorités algériennes seront prêtes à faire des concessions pour éviter une crise diplomatique.

    Article précédentL’Algérie relance son marché automobile en accordant des agréments à trois marques.
    Article suivantLa France face à un nouvel état d’esprit en Afrique : fin de l’ère paternaliste ?