La manifestation « Tlemcen, capitale de la culture islamique », dont l’ouverture officielle sera présidée samedi soir par le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, fera de cette ville de l’ouest du pays un haut lieu de rencontres, débats et spectacles sur l’histoire et les arts islamiques tout au long de l’année 2011. La cérémonie d’ouverture, coïncidant avec la célébration de Youm El Ilm (Journée du savoir), enregistrera la présence de plusieurs invités de marque des pays membres de l’Organisation islamique pour l’éducation, la science et la culture (ISESCO) et hors ISESCO et quelque 80 ambassadeurs accrédités à Alger.

Un spectacle grandiose est programmé sous un chapiteau dressé au niveau du plateau Lalla Setti, situé à 600 mètres d’altitude au-dessus du niveau de la mer et surplombant la ville de Tlemcen.
A la veille de la cérémonie officielle, soit vendredi soir, une parade populaire composée de 22 camions-chars, surmontés de maquettes symbolisant les arts, les sciences et le génie créateur de la civilisation musulmane, traversera la ville Tlemcen. La caravane s’ébranlera à partir du nouveau palais de Justice pour atteindre Imama, en passant par les plus importants quartiers de la ville.

La manifestation « Tlemcen, capitale de la culture islamique » propose un riche programme artistique, alliant théâtre, littérature, peinture et musique.

Des expositions thématiques, colloques, spectacles, festivals, semaines culturelles des 48 wilayas et d’autres pays sont prévus au cours de cette évènement qui permet par ailleurs à cette antique cité de bénéficier de nouvelles réalisations culturelles qui seront soit réceptionnées, soit restaurées, notamment la reconstitution du palais royal des Zianides ou la restauration de plusieurs mosquées et autres sites historiques.

Les différentes facettes de l’art islamique seront à l’honneur, avec l’organisation de festivals internationaux dédiés à la calligraphie arabe, la miniature, les arts décoratifs, la musique andalouse et ancienne, les danses populaires et les psalmodies.

Des conférences animées par d’éminentes personnalités sont prévues à travers la programmation d’un grand éventail de rencontres culturelles.

Les amateurs de théâtre et de cinéma seront également servis, avec la projection d’une trentaine de films documentaires retraçant la vie et l’oeuvre de personnages ayant marqué de leur empreinte l’histoire de Tlemcen et de l’Algérie, entre autres, Mohamed Dib, l’auteur de la trilogie « La grande maison », « Le métier à tisser » et « L’incendie ».

Une vingtaine de pièces théâtrales sont au programme, au grand bonheur des amateurs du 4e art qui seront gratifiés par des pièces inédites, mais aussi par des oeuvres en hommage à Abdelkader Alloula (Ledjouad), Ould Abderahmane Kaki (Diwan El Garagouz ) et Tahar Ouettar (Les martyrs reviennent cette semaine).

L’Algérie qui organise la manifestation « Tlemcen, capitale de la culture islamique », a déjà accueilli la manifestation « Alger, capitale de la culture arabe » en 2007 et les deux éditions du festival panafricain, en 1969 et 2007.

APS

Article précédentY a-t-il complot contre Ziani? : «Je n’ai rien compris !»
Article suivantLe Tout-Alger invité au mariage du fils d’Abdelkader Bensalah