Le président Tebboune appelle à une augmentation du volume des investissements turcs en Algérie

0
tebboune Erdogan
Advertisement

Algerie Turquie: Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a appelé ce mardi à relever le volume des investissements turcs en Algérie dans tous les domaines, soulignant qu’ils sont ouverts aux investisseurs turcs dans le cadre d’une économie intégrée au profit des deux pays.

Dans son allocution lors du Forum algéro-turc des affaires et de l’investissement, organisé par Istanbul, le président Tebboune a souligné que l’Algérie dispose de toutes les capacités financières, naturelles et humaines pour que les investisseurs turcs augmentent le volume de leurs investissements.

Dans le même contexte, le président de la République a souligné que la porte est « ouverte à tous », notamment avec la conclusion lundi de 16 nouveaux accords de coopération entre les deux pays, qui sont « un complément et une base solide pour les relations futures entre les deux pays. »

Le président Tebboune a indiqué qu’il travaillait actuellement avec le président turc Recep Tayyip Erdogan, pour « accompagner les investisseurs algériens et turcs dans le cadre d’un investissement rentable pour tous et dans plusieurs secteurs tels que le textile, la sidérurgie et l’agriculture ».

Le président Tebboune a affirmé que les deux pays « ont désormais atteint le niveau de frères dans le domaine des relations diplomatiques et politiques ».

Il a appelé « les investisseurs turcs et algériens à renforcer les relations économiques et financières ».

Le président de la République a révélé que le nouveau projet de loi sur les investissements est « sur le point d’être approuvé » en conseil des ministres, affirmant que ce texte juridique « servira les investisseurs étrangers et leur ouvrira des horizons et les protégera, car la nouvelle Algérie est basée sur l’établissement de transactions équitables et sur la concurrence entre les investisseurs.

Le président Tebboune a ajouté qu’un comité conjoint dirigé par les ministres des affaires étrangères des deux pays a été récemment formé afin de prendre en charge les préoccupations et les problèmes des investisseurs, et se réunira périodiquement à cette fin.

A l’issue de son allocution, le président de la République a indiqué que le Forum algéro-turc des affaires et de l’investissement s’inscrit dans des circonstances particulières, alors que l’Algérie célèbre ses 60 ans d’indépendance et la restauration de la souveraineté nationale face au colonialisme brutal, ainsi qu’au sein de la cadre de 60 ans d’établissement de relations diplomatiques entre l’Algérie et la Turquie.

Article précédentAlgerie Poste: des cartes sans contact pour retirer bientôt les salaires
Article suivantPolitique: Le Parti des Travailleurs confirme sa participation au Comité national pour la réforme de l’aide sociale