Le Roi du Maroc Mohammed VI exposé à une Gripe en pleine crise diplomatique

    0
    maladie du Roi du Maroc Mohammed VI

    Le roi du Maroc, Mohammed VI, a été diagnostiqué avec un rhume, selon un communiqué du ministère marocain des Palais royaux, des Cérémonies et des Décorations. Son médecin privé a recommandé au monarque de faire une pause médicale et d’éviter les déplacements pendant quelques jours.

    La nouvelle a été qualifiée de « très urgente » par les médias marocains, alors que le roi Mohammed VI avait prévu de se rendre au Sénégal pour une visite officielle et une rencontre avec le président Macky Sall, qui préside également l’Union africaine.

    Cette annonce intervient après que l’Union africaine ait refusé de soutenir la déclaration du Maroc appelant au gel de l’adhésion du Sahara occidental à l’union.

    La délégation marocaine de 46 personnes n’a pas réussi à changer le contenu de la stratégie africaine de partenariat ni à faire passer un paragraphe erroné lié à la situation des droits de l’homme lors des réunions du Conseil exécutif.

    Le sommet de l’Union africaine a également vu l’expulsion de la délégation d’occupation israélienne de la salle de réunion et le refus d’accorder à l’entité sioniste le statut d’observateur au sein de l’union. L’Union africaine a également suspendu la décision d’accorder à « Israël », le nouvel allié du Maroc, le statut d’observateur.

    Cette crise diplomatique intervient à un moment où le Maroc est engagé dans une stratégie d’élargissement de ses relations internationales, en particulier en Afrique. Le pays a récemment renoué ses liens avec Israël, une décision qui a été critiquée par plusieurs États africains.

    Le rhume du roi Mohammed VI est donc un développement inopportun pour le Maroc, qui tente de renforcer sa position sur la scène internationale. Le pays doit maintenant gérer cette situation délicate en veillant à ce que le roi se rétablisse rapidement tout en continuant de poursuivre ses objectifs diplomatiques.

    Article précédentCampagne agressive du Maroc contre le président de la CAF pour son admiration envers la candidature de l’Algérie à l’organisation de la CAN 2025
    Article suivantPose de la première pierre du siège de l’ambassade d’Israël à Rabat : une nouvelle étape pour les relations Maroc-Israël