Le Secrétaire général des Nations Unies soutient la position algérienne pour résoudre la crise libyenne

0
Antonio Guterres
Advertisement

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, estime que la reprise du processus électoral est devenue une nécessité politique urgente.

Dans un rapport soumis au Conseil de sécurité de l’ONU, Antonio Guterres a appelé la Libye à reprendre le processus électoral, interrompu en décembre dernier, selon Aswat Magharebia.

António Guterres a précisé que la responsabilité de la reprise des élections incombe aux institutions libyennes et aux responsables politiques .

Le responsable de l’ONU a souligné que les élections sont dans l’intérêt de plus de 2,8 millions d’électeurs libyens inscrits qui aspirent à voter.

António Guterres a appelé les Libyens à s’engager sans équivoque à organiser des élections présidentielles et parlementaires libres, justes, inclusives et crédibles dès que possible.

La vision du Secrétaire général des Nations Unies est conforme à la position de l’Algérie, qu’elle a soulignée à plusieurs reprises, pour résoudre la crise libyenne.

Récemment, le ministère algérien des Affaires étrangères a appelé toutes les parties libyennes à unir leurs efforts pour créer les conditions nécessaires au succès du processus de tenue d’élections libres et équitables comme meilleur moyen de consolider la souveraineté du peuple libyen dans le choix de ses représentants. et la réalisation de leurs aspirations légitimes à sortir de la crise et à jeter les bases d’un État démocratique et moderne.

La position de Guterres coïncide également avec la position algérienne concernant la nécessité pour les frères libyens d’assurer une solution à la crise et l’organisation d’élections. Le ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra a souligné à son homologue libyenne Najla al-Manqoush la nécessité de redoubler d’efforts afin de promouvoir le langage du dialogue et de la réconciliation nationale et cristalliser une solution consensuelle libyo-libyenne qui préserve et rétablisse l’unité et la souveraineté de la Libye, sa sécurité, sa stabilité et sa position naturelle et légitime aux niveaux régional et international.

Il est à noter que l’Algérie a été la première à appeler à l’organisation d’élections libres, justes, inclusives et crédibles, comme seule solution aux crises politiques récurrentes dans les territoires libyens.

Article précédentPour cette raison .. FBI en Algérie durant 3 jours
Article suivantDenver aux États-Unis : le mercure passe de 32°C à -1°C en une journée et demie