Le Taux de Change en Algérie : L’Euro Domine les Sommets, le Marché Noir Résiste aux Prévisions

0
Le Taux de Change en Algérie : L'Euro Domine les Sommets, le Marché Noir Résiste aux Prévisions

À quelques semaines de la fin de l’année, l’Algérie se retrouve face à des fluctuations importantes sur le marché noir des devises. Les taux de change connaissent une effervescence sans précédent, laissant les citoyens perplexes et les analystes étonnés. Parmi les principales devises touchées, l’euro a récemment battu des records, et même si une légère baisse a été constatée récemment, elle reste à un niveau élevé. Dans cet article, nous plongerons dans les raisons de cette hausse inattendue et l’impact sur l’économie algérienne.

L’Évolution du Taux de Change

Le marché noir des devises en Algérie est un indicateur sensible de la situation économique et financière du pays. Ces derniers jours, les taux de change ont atteint des niveaux remarquables. L’euro, en particulier, a suscité l’attention. La semaine précédente, il avait atteint des sommets, suscitant des inquiétudes parmi les citoyens et les observateurs financiers.

Ce jeudi 23 novembre, une légère correction a été observée, mais l’euro reste bien au-dessus des niveaux normaux. Au square Port-Saïd, l’euro est coté à 232 dinars à la vente et 230 dinars à l’achat. Le dollar américain, quant à lui, est également à un niveau élevé, s’échangeant à 218 dinars à l’achat et 220 dinars à la vente. La livre sterling, bien que connaissant une relative hausse, s’échange à 263 dinars à l’achat et 265 dinars à la vente. Enfin, le dollar canadien suit la tendance à la hausse, s’échangeant à 156 dinars à l’achat et 158 dinars à la vente.

Un Marché Noir Résilient

L’augmentation des taux de change sur le marché noir, malgré l’annonce imminente de l’ouverture des bureaux de change officiels, a pris de court de nombreux analystes. L’ouverture de ces bureaux était censée faire baisser le taux de change des devises, mais elle n’a pas eu d’impact significatif sur le marché noir.

Plusieurs facteurs expliquent cette hausse continue des devises, bien que le marché noir soit notoirement chaotique. L’une des principales raisons est l’explosion de la demande, en particulier pour l’euro. Les opérateurs économiques algériens, de retour sur le marché après une période d’attente en raison de la pandémie, ont récemment augmenté leur demande de devises étrangères pour leurs transactions commerciales avec l’Europe.

Cette demande accrue s’est confrontée à une offre en baisse, car les principaux pourvoyeurs de l’euro, à savoir les émigrés algériens, sont retournés en Europe. Ainsi, la loi fondamentale de l’offre et de la demande a joué un rôle majeur dans cette augmentation des taux de change.

Cours des Devises au 23 Novembre 2023

Pour avoir une vision plus claire des taux de change actuels, voici un récapitulatif des taux de change au 23 novembre 2023, bien que ces taux puissent varier en fonction de l’emplacement et des modalités des opérations de change :

Devise Achat (DZD) Vente (DZD)
Euro 232 234
Dollar américain 218 220
Livre sterling 263 265
Dollar canadien 156 158

Taux de Change du Dinar Algérien sur le Marché Officiel

Comparativement, sur le marché officiel, les taux de change sont plus stables. Au 23 novembre 2023, voici les taux de change officiels de quelques devises clés :

  • Euro (EUR) : 146,52 DZD
  • Dollar américain (USD) : 134,24 DZD
  • Dollar canadien (CAD) : 97,89 DZD
  • Livre sterling (GBP) : 168,17 DZD

Ces chiffres sont issus des dernières cotations de la Banque d’Algérie.

Un Marché à Surveiller

Le marché noir des devises en Algérie continue de montrer une résilience surprenante face aux prévisions et aux annonces gouvernementales. Les taux de change élevés, en particulier pour l’euro, ont des implications importantes pour l’économie du pays. Il est essentiel de surveiller de près l’évolution de cette situation, car elle pourrait avoir un impact sur de nombreux secteurs de l’économie algérienne, notamment le commerce international et le pouvoir d’achat des citoyens.

Alors que les autorités algériennes envisagent de lutter contre le marché noir des devises en ouvrant des bureaux de change officiels, l’efficacité de cette mesure reste à prouver. En attendant, les citoyens et les opérateurs économiques continueront de surveiller de près les taux de change sur le marché noir, espérant peut-être une stabilisation à l’approche de la nouvelle année.

Article précédentRecords et Reconnaissances : La FIFA Salue Belmadi et Slimani
Article suivantPétrole : JP Morgan Prédit un Effondrement à 75 $