Le Tribunal arbitral du sport va rendre un arrêt qui nuit à la réputation du football algérien

0
Tribunal arbitral du sport
Advertisement

Algerie Foot: Dans les prochains jours, le Tribunal arbitral du sport (TAS) devrait rendre une décision importante concernant le football algérien.

La décision attendue du Tribunal arbitral international du sport porte sur un recours introduit par l’ancien président de l’ES Sétif, azzedine arab qui exprime, en raison de son exclusion de la candidature au poste de président de la Ligue nationale de football professionnel.

Après avoir perdu l’affaire devant la justice algérienne, azzedine arab a interjeté appel devant le tribunal du TAS, basé dans la ville suisse de Lausanne, après que son dossier de candidature à la présidence de l’association ait été illégalement rejeté par le comité de nomination, selon le même site. .

Il a désigné un avocat de Suisse pour le défendre devant le tribunal de la ville de Lausanne, avec une somme très importante allant jusqu’à 18 000 « euros », appuyant le dossier avec des documents prouvant l’existence de violations légales des règlements de la fédération algérienne de football, dans le processus d’élection d’un nouveau président de la Ligue nationale de football.

Après que le Tribunal international arbitral du sport a examiné l’ensemble des pièces contenues dans le dossier déposé par l’avocat suisse, le même organe a conclu « sans peine » à prouver l’existence d’une fraude dans le processus électoral pour déterminer un nouveau président de l’Association algérienne de football. Ligue.

Le tribunal a confirmé la présence de 03 membres du Comité des Nominations, qui, par la force de la loi, ont été déchus du statut de membres de l’Assemblée Générale de la Ligue Nationale de Football, qualité de membre qui leur permet d’être inclus dans le Comité des Nominations.

Le fond de l’affaire tient à la nomination du chef de la « FAF » Kheïreddine Zetchi, à abdelkrim medouar, le président sortant, comme voie provisoire jusqu’à la tenue des travaux de l’assemblée générale électorale.

Le Comité des candidatures a supervisé le processus électoral, en présence de trois membres « illégitimes », qui sont Filali, Sahban et Darioch, puisqu’ils n’ont aucun lien avec la Ligue.

Revenant sur la décision de la Cour internationale d’arbitrage du sport, elle confirmera que le mandat d’abdelkrim medouar à la présidence de la Ligue algérienne de football n’était pas légitime.

Dans le cadre de l’établissement des faits du « complot » qui a été comploté pour évincer les Arabes d’azzedine , le tribunal du TAS va contraindre abdelkrim medouar à renoncer à son poste à la tête de l’association, qu’il dirigeait après s’être trouvé un candidat pour lui succéder, selon la source précédente.

La Fédération algérienne de football sera obligée de payer la somme de 1800 mille « euros », soit dans la limite de 400 millions de centimes algériens en monnaie du marché noir, qui sont les frais que les Arabes garantissent de payer à l’avocat suisse.

Article précédentL’Espagne acquiesce et annonce qu’elle n’exportera pas de gaz algérien au Maroc
Article suivantFootball: La FAF n’a pas encore décidé de saisir la Cour internationale après le transfert du dossier aux autorités algériennes