Les Enjeux Cachés derrière la Flambée des Prix du Poulet en Algérie

0
Les Enjeux Cachés derrière la Flambée des Prix du Poulet en Algérie

L’Algérie, comme de nombreux pays, fait face à une augmentation des prix du poulet, un aliment de base largement consommé. Au cours de l’année en cours, les prix du poulet ont connu une fluctuation importante, suscitant des préoccupations parmi les consommateurs et les autorités.

Une Fluctuation des Prix Inquiétante

Au cours des dernières semaines, les prix du poulet en Algérie ont atteint des niveaux préoccupants, dépassant la barre des 600 DA par kilo. Cette hausse des prix a suscité des inquiétudes parmi les consommateurs et a conduit le ministre de l’agriculture à convoquer une réunion d’urgence avec les acteurs de la filière avicole.

Selon Ali Benchaïba, président de la FNA, cette hausse des prix découle principalement d’un « problème de régulation ». Pour comprendre pleinement la situation, il est nécessaire de remonter dans le temps.

Les Origines de la Flambée des Prix

La flambée des prix du poulet en Algérie est en partie attribuable à la suspension des importations de poussins reproducteurs de poulet de chair en provenance d’Espagne, le principal fournisseur, l’année précédente. Cette suspension a entraîné des difficultés d’approvisionnement auprès de nouveaux fournisseurs, perturbant ainsi la production locale.

En Algérie, la demande en poussins reproducteurs de poulet de chair est estimée à environ six millions. Cependant, seulement un tiers de cette demande est produit localement, les deux principaux producteurs nationaux fournissant environ 25 à 30% de la demande, le reste dépendant des importations.

Le cycle de production du poulet reproducteur de poulet de chair, de la naissance du poussin à la production du poulet de chair à consommer, prend jusqu’à un an. La perturbation de l’approvisionnement en poussins reproducteurs l’année précédente a eu un impact significatif sur la disponibilité actuelle.

Les Défis de l’Industrie Avicole

Un autre défi majeur auquel est confrontée l’industrie avicole en Algérie est l’identification des éleveurs. Selon Ali Benchaïba, environ 80% des éleveurs ne sont pas identifiés. La FNA travaille actuellement en collaboration avec le ministère de l’agriculture pour régulariser la situation en incitant les éleveurs à déclarer leurs activités et en simplifiant les conditions d’obtention des agréments.

Le président de la FNA appelle également les autorités à mettre en place des mesures incitatives pour encourager les investisseurs à s’engager dans la production de poussins reproducteurs de poulet de chair en Algérie. Ces mesures pourraient inclure des exonérations fiscales similaires à celles appliquées dans d’autres secteurs agricoles.

Les Perspectives pour les Prix du Poulet

Malgré la hausse actuelle des prix du poulet, Ali Benchaïba prévoit une baisse progressive vers la fin de l’année. Actuellement, des organismes publics et privés importent des œufs à couver destinés à la production de poulet de chair sur une période de 65 jours. Bien que ces importations aient commencé, elles ne sont pas encore suffisantes pour répondre à la demande nationale. Cependant, les prix devraient baisser pour se situer en dessous de 500 DA.

La flambée des prix du poulet en Algérie est le résultat de plusieurs facteurs, notamment des perturbations dans l’approvisionnement en poussins reproducteurs de poulet de chair et des défis d’identification des éleveurs. Malgré les défis, l’Algérie possède le potentiel de produire suffisamment de poussins reproducteurs pour répondre à la demande nationale, à condition que des mesures appropriées soient prises pour soutenir l’industrie avicole. La situation évolue rapidement, et il est essentiel de surveiller de près les développements futurs sur le marché du poulet en Algérie.

Article précédentTempête et Attentes de l’Opep+ : Les Prix du Pétrole Continuent leur Ascension
Article suivantBlé Russe en Algérie : Une Infiltration Spectaculaire du Marché Maghrébin