blank

L’ETRHB Haddad a annoncé la nationalisation de la compagnie et ses succursales par l’État. Le groupe qui avait fait la fortune de l’homme d’affaires Ali Haddad, actuellement en prison pour diverses affaires de corruption, passe donc sous le contrôle de l’État.

Dans un communiqué publié ce dimanche, l’ETRHB a indiqué que le groupe, ainsi que toutes ses filiales sont devenues propriétés du trésor public.

L’entreprise et toutes ses filiales prennent donc le statut de « compagnie nationale gérée par l’État », indique le communiqué, précisant que le groupe et ses succursales subiront une restructuration profonde.

Article précédentVidéo. « Violée, frappée, brutalisée, j’étais traitée comme une bête par mon mari »
Article suivantLes croustillantes révélations de Chadli Bendjedid