L’ex-secrétaire général du ministère de la Défense nationale, le général-major Abdelhamid Ghriss, a été placé en détention préventive par le juge militaire. Il est poursuivi dans une affaire liée à la corruption.

La chute d’Abdelhamid Ghriss est liée à l’affaire de l’adjudant-chef, Guermit Bounouira, ancien secrétaire particulier du défunt chef d’état-major Gaïd Salahqui était en fuite en Turquie, avant d’être remis à l’Algérie par les autorités turques, a rapporté le quotidien El Watan.

Avant d’être placé sous mandat de dépôt, le général Ghriss avait fait l’objet d’une interdiction de quitter le territoire national. Ce dernier serait, toujours selon El Watan, poursuivi pour «enrichissement illicite», «abus de fonction» et «détournement de deniers publics».

En parallèle, l’ex-secrétaire général du MDN est également poursuivi dans le cadre des attaques électroniques menées sous le slogan «badissiya-novembriya» tout au long du Hirak en 2019. Selon El Watan, il a été l’un des “un acteur important”, dans cette affaire. «Des équipements sophistiqués ont été utilisés à mauvais escient dans cette guerre qui a eu de graves répercussions sur les institutions de l’État», a souligné la même source.

Article précédentRéouverture des frontières / les guichets d’Air Algérie assaillis (vidéo)
Article suivantPr Ryad Mahyaoui / « Notre objectif est de vacciner 15 millions de personnes d’ici la fin de l’année »