L’émissaire de l’ONU pour la Libye, Jan Kubis, a démissionné hier provoquant la stupeur au sein de l’organisation. Cette démission-surprise intervient à un mois des élections présidentielles en Libye.   

Les raisons de cette démission n’ont cependant aucun lien avec la situation en Libye, si l’on croit ce qui a été rapporté par RFI. Selon le média français, ce départ précipité a été motivé par des considérations liées au déménagement prochain de la mission de représentant de l’ONU en Libye de Genève à Tripoli. Un déménagement auquel le représentant de l’ONU en Libye était formellement opposé.

Cela dit, cette démission-surprise risque de fragiliser l’ONU et avec elle, la communauté internationale face aux acteurs libyens, dans la perspective des présidentielles prévues pour le 24 décembre prochain.