Mahrez et ses compagnons « n’ont pas accepté » la présence d’Amara dans la famille « Les Verts »… Cette histoire est elle Vrai ?

0
Amara

Algérie Foot: Le journaliste Kamal Mahwi a poursuivi son attaque féroce contre le président de la Fédération algérienne de football, Charafeddine Amara, à travers des déclarations passionnantes qu’il a faites à l’émission « Stud Can », diffusée quotidiennement sur la chaîne Al-Nahar.

Dans le cadre de l’évocation des raisons de l’exclusion de l’équipe nationale algérienne, de la finale de la Coupe d’Afrique des nations, Cameroun 2021, Kamal Mahwi a révélé que le capitaine Riyad Mahrez et ses compagnons n’ont pas encore accepté la présence de Sharafeddine Amara dans la compétition. famille du bataillon « Verts ».

Le porte-parole a rappelé les déclarations de l’électeur national algérien Djamel Belmadi plus tôt, lorsqu’il avait déclaré qu’il avait construit une vraie famille dans l’équipe nationale algérienne, après quoi Mahwi a indiqué que Riyad Mahrez et ses compagnons n’étaient pas satisfaits de la présence de Sharafeddine Amara parmi eux. .

Le journaliste controversé a noté, dans des communiqués, le départ de l’ancien président de la Fédération algérienne de football, Khair El-Din Zatchi, dont Mahwi a dit qu’il était très bien accepté et accueilli par le bataillon électoral algérien Djamel Belmadi, contrairement au nouveau président. , Sharafeddine Amara.

Mahwi a souligné que l’actuel président de la FAF, Amara, est l’une des raisons de l’amère exclusion de la finale du concours de Cannes, Cameroun 2021, car sa présence a troublé la tranquillité du capitaine Riyad Mahrez et du reste des joueurs de l’équipe nationale algérienne. , selon ses déclarations.

Les déclarations du journaliste de la chaîne Al-Nahar ont été largement critiquées, dans les commentaires accompagnant le clip vidéo, car beaucoup ont affirmé que l’échec est supporté par tout le monde, à commencer par les joueurs et en passant par le sélectionneur national Belmadi et les environs des « Verts ». » bataillon également, jusqu’à la tête de la « FAF » Amara.

C’est la deuxième fois que Kamal Mahwi s’en prend à Sharaf Eddine Amara en moins de 10 jours, après avoir récemment déclaré que ce dernier n’avait pas une expérience équivalente à son expérience dans les compétitions africaines, ce qui a exposé le même journaliste à une vaste campagne de moqueries sur plateformes de médias sociaux.

Kamal Mahwi reste jusqu’à présent le seul journaliste à avoir révélé la détérioration des relations entre les joueurs de l’équipe nationale algérienne et le président Amara, en disant que ce dernier n’est pas le bienvenu dans la « famille » de Mahrez et du reste des camarades, comme aucun journaliste ou média n’a auparavant évoqué le même sujet, ni de près ni de loin.

Article précédentAlgérie: Le ministère de l’Enseignement supérieur annonce la date de reprise des cours dans les universités
Article suivantAlgérie: Mihaoui révèle la raison de ne pas appliquer à nouveau la quarantaine