Manchester City: Mahrez viole la politique de l’entraîneur espagnol Guardiola

0
Mahrez
Advertisement

Algerie Foot: Le samedi 16 juillet 2022, le capitaine de l’équipe nationale algérienne, Riyad Mahrez, a prolongé son contrat avec son club anglais, Manchester City, pour deux années supplémentaires, afin de continuer à évoluer dans les rangs du bataillon « bleu ciel ». jusqu’à l’été 2025.

Le journal « Manchester Evening News », dans un long reportage sur son site internet, a mis en avant le renouvellement de Riyad Mahrez d’un contrat avec Manchester City.

le journal britannique a affirmé que la prolongation du contrat de « Desert Warrior » avec l’équipe de « City » est une preuve concluante de la capacité de la star algérienne à pénétrer la politique de l’entraîneur espagnol Josep Guardiola.

La source précédente a ajouté que Mahrez avait enfreint la politique de son entraîneur Guardiola consistant à compter sur des joueurs de moins de 30 ans, une exception faite par le joueur de l’équipe nationale algérienne de 31 ans.

Le capitaine du bataillon des « Verts » peut également assumer un rôle de leader à Manchester City, même s’il ne porte pas l’insigne de capitaine, compte tenu de son âge avancé et de sa longue expérience dans les domaines du football anglais, selon la source susmentionnée.

Le journal « Manchester Evening News » s’est appuyé sur la capacité de l’attaquant international algérien à tenir un rôle de premier plan dans son club, compte tenu des nouveaux jeunes joueurs, qui ont été affectés par Guardiola à son équipe, cet été, dirigée par la star Erling Halland.

Le même journal britannique a conclu son long reportage, louant le renouvellement par Riyad Mahrez de son contrat avec les champions d’Angleterre de Premier League pour la saison 2022/2021, estimant que la star algérienne le mérite , le jugeant spécial pour l’entraîneur Guardiola.

Article précédentLe ministre de l’Energie reçoit une délégation de la société internationale brésilienne « WEG »
Article suivantL’Algérie signe un accord de 4 milliards de dollars pour fournir à l’Italie de grandes quantités de gaz