Le ministère de l’Intérieur vient de publier un communiqué informant que les marches hebdomadaires devront, à l’avenir, se faire sur « déclaration » des « organisateurs » qui devront également, fournir leurs coordonnées et annoncer les « slogans qui seront scandés ».  

Après avoir noté ce qui a été qualifié de « dérapage dangereux », lors du 116e vendredi, résultant du « changement de l’itinéraire de la manifestation », le ministère de l’Intérieur indique qu’« il est important de déclarer la tenue d’une marche par les organisateurs avec leurs noms, l’heure du début et de la fin, l’itinéraire ainsi que les slogans scandés ».

Cette mesure a été justifiée par le fait que le changement inopiné de l’itinéraire de la manifestation a « troublé la quiétude des citoyens ».  Et d’ajouter que les manifestants ont changé de parcours « sous prétexte qu’ils sont libres de marcher dans n’importe quelle rue » ce qui est, selon la même source «  contraire à l’ordre public ».

 

Article précédentPomme de terre/ 80 millions d’euros pour importer des semences productibles localement
Article suivantLes Algériens sont les plus obèses au Maghreb