Maroc: histoire d’une femme israélienne qui cherche à prouver sa filiation avec le Roi du Maroc

0
Le roi du Maroc Mohammed VI et la dame israélienne
Advertisement

Maroc: Selon plusieurs médias, l’Israélienne qui prétendait en 2005 être la fille cachée d’Hassan II est réapparue afin de prouver sa filiation avec le Roi du Maroc Mohammed VI.

L’avocat du Royaume du Maroc à Bruxelles a déposé une plainte pour escroquerie contre l’Israélienne « Jeanne Benzakin », connue sous le nom de Haifa Sila.

Selon ce qui a été publié par le journal français « Le Echo« , la femme de 69 ans a porté plainte en Belgique afin d’assurer au monde qu’elle est la soeur de Mohammed VI.

La plaignante a comparu devant la chambre familiale du tribunal de première instance du Brabant wallon, mardi dernier, dans le cadre du procès intenté contre le régime marocain pour lui reconnaître la paternité de Hassan II.

Le journal a révélé que le monarque marocain refusait de passer un test ADN, malgré l’insistance de la femme sur le fait qu’elle était sa sœur.

L’avocate du Royaume du Maroc a exprimé ses regrets face à la justice belge qui, selon elle, est devenue l’otage d’allégations infondées.

Il est à noter que Benzaken a vécu en Belgique jusqu’à l’âge de 18 ans, puis sa mère l’a forcée à se rendre en Israël afin de prouver sa lignée.

De là, en 2005, elle se présente comme la « fille cachée » du roi Hassan II, née en novembre 1953.

L’histoire de la fille cachée fait la une des journaux hébreux de l’époque, puis elle est oubliée et pliée pour réapparaître en Belgique.

Benzakine, un ancien militaire, a déclaré qu’il est le fruit d’une histoire d’amour entre sa mère, Anita – la nièce d’un ancien ministre marocain – avec Moulay Hassan, alors âgé de 23 ans.

Aussi, les tribunaux hébreux ont jugé les arguments de la plaignante peu convaincants, d’autant plus qu’elle a affirmé que son frère avait brûlé toutes les archives de leur mère après sa mort en 1997.

A Bruxelles, elle engagea les services d’avocats belges, qui tentèrent alors une étrange manœuvre.

Ils ont contacté l’ambassadeur du Maroc en Belgique, et lui ont présenté un dossier particulièrement sensible, dans le but de trouver une « solution amiable, confidentielle, juste et équitable ».

Bien que la femme ait dit par le passé que son seul souhait était de voir son frère, Mohammed VI, elle aspire désormais à obtenir une indemnisation.

 la compensation financière que Jane recevra au cas où ses affirmations seraient fondées est estimée à environ 15 millions d’euros.

Article précédentMauritanie : une foire de la production algérienne ouvre ses portes à Nouakchott
Article suivantTebboune : Hausse des salaires de 47%, à partir de fin 2023