Réagissant aux informations ayant circulé ces derniers jours et selon lesquelles le président déchu, Abdelaziz Bouteflika, a été convoqué par la justice pour livrer son témoignage à propos des faits de corruption ayant entaché les législatives de 2017, l’avocat de l’ancien président, Me Hadjouti Dirache Salim,  a fait savoir que tout ce qui a circulé à ce propos est faux.

« L’ancien président n’a, à ce jour, reçu aucune convocation de la part de la justice, que ce soit dans l’affaire Djamel Ould Abbès, Baha Eddine Tliba ou tout autre dossier dans lequel sont poursuivis d’anciens responsables parmi lesquels son propre frère Saïd Bouteflika » a rapporté SabqPress, citant l’avocat en question.

Et d’ajouter qu’ « Abdelaziz Bouteflika ne peut être convoqué pour livrer un témoignage concernant les faits de corruption ayant entaché les législatives de 2017, car il n’était pas président effectif du FLN ce qui fait que le pouvoir décisionnel n’était pas entre ses mains à l’intérieur du parti ».

Article précédentEmprunt obligataire souverain/ L’Etat va-t-il faire fonctionner la «grande lessiveuse» ?
Article suivantCovid-19 / augmentation des cas enregistrés