Le ministère de la Santé a ordonné aux établissements de santé publics et privés de retirer immédiatement la prescription de la Rranitidine.

La pharmacie centrale a adressé une note aux directions de la santé ordonnant l’arrêt de l’utilisation de la Rranitidine 50 mg et ce dans tous les établissements de santé publics et privés.

La même source a souligné le retrait de tous les quotas et leur restitution aux services de pharmacie au niveau des établissements de santé avant le 23 septembre en cours.

Il convient de souligner que la Ranitidine est un antihistaminique H2 inhibant la production d’acide gastrique. Elle est couramment utilisée pour le traitement de l’ulcère gastro-duodénal et du reflux gastro-œsophagien.

Article précédentDécès de Bouteflika / Abdelmadjid Tebboune décide de mettre les drapeaux en berne durant trois jours
Article suivantJulien Faubert futur Fennec ?