Mohammed VI : Palais à l’Étranger au Milieu de la Sécheresse et de la Pauvreté au Maroc

0
Mohammed VI : Palais à l'Étranger au Milieu de la Sécheresse et de la Pauvreté au Maroc

Le roi du Maroc a le sens des priorités. Alors que les alertes des organismes officiels se multiplient sur notamment l’aggravation de la sécheresse et la montée de la pauvreté dans le royaume, Mohammed VI s’offre une résidence supplémentaire à l’étranger, au bord des eaux turquoise de l’océan Indien.

Au Maroc, les paysages séculaires du désert semblent désormais dialoguer avec les cieux sans nuages, annonciateurs d’une sécheresse implacable. C’est une crise qui ne date pas d’hier, mais qui atteint désormais des niveaux alarmants. Pendant que la nation marocaine affronte les ravages de la sécheresse et les difficultés croissantes de l’agriculture, le roi Mohammed VI fait parler de lui en ajoutant une nouvelle résidence à sa collection déjà bien fournie.

Le Maroc en Proie à une Sécheresse Dévastatrice

Le Maroc, avec son paysage varié, allant des montagnes de l’Atlas aux vastes étendues du Sahara, dépend largement de son secteur agricole, qui représente près de 12 % de son PIB. Cependant, ce secteur est aujourd’hui en crise. Le royaume fait face à cinq années consécutives de sécheresse, mettant en péril la sécurité alimentaire et économique du pays.

La sécheresse n’affecte pas seulement l’agriculture, mais aussi l’approvisionnement en eau de la population. Le ratio d’eau disponible par habitant a considérablement diminué au fil des décennies, passant de 2 500 mètres cubes en 1960 à seulement 650 mètres cubes aujourd’hui. Les prévisions pour 2030 sont encore plus alarmantes, prévoyant une diminution de la disponibilité d’eau à 500 mètres cubes par habitant si la situation actuelle persiste.

Le Maroc a investi massivement dans la construction de barrages ces dernières années, comptant aujourd’hui 150 grands barrages d’une capacité totale de stockage de 19 milliards de mètres cubes, ainsi que de nombreux autres ouvrages. Cependant, leurs réserves d’eau sont au plus bas, certains étant complètement à sec.

Dans certaines régions, des mesures de rationnement de l’approvisionnement en eau pour les ménages ont déjà été mises en place, et l’avenir de nombreuses filières agricoles est incertain. Cette crise de l’eau risque d’aggraver la pauvreté qui sévit déjà, exacerbée par une forte inflation touchant principalement les produits alimentaires et les carburants.

Pauvreté et Inégalités en Augmentation

Selon la Confédération générale du travail (CDT), le taux de pauvreté au Maroc a augmenté au cours des deux dernières années, touchant désormais 3,2 millions de Marocains. Cependant, cette crise semble épargner la classe aisée, creusant ainsi les inégalités.

Le Maroc se classe parmi les pays les plus inégalitaires au monde, selon le rapport mondial sur les inégalités publié en mars 2023. La moitié des revenus du pays sont concentrés entre les mains de seulement 10 % de la population. Parmi les privilégiés figurent incontestablement les courtisans de la Cour et la famille royale.

Mohammed VI : Plus de Résidences à l’Étranger

Dans ce contexte social précaire, le roi Mohammed VI fait parler de lui pour des raisons bien différentes. Selon le journal en ligne marocain Le Desk, le souverain est en train de faire construire une somptueuse résidence à Zanzibar, une île située dans l’océan Indien.

Cette nouvelle résidence fait écho à une tendance bien établie depuis au moins 2018. Le roi, dont la holding royale contrôle de nombreuses activités économiques au Maroc, passe plus de temps à l’étranger qu’à l’intérieur de son propre royaume. Outre ses nombreuses propriétés au Maroc, il possède également plusieurs résidences à l’étranger, notamment en France et au Gabon, ses deux destinations favorites.

Une Résidence Somptueuse à Zanzibar

La nouvelle résidence royale à Zanzibar aurait été conçue à partir d’un palais ayant appartenu à un sultan omanais sur l’île. Les travaux sont presque terminés et le roi pourrait emménager dans sa nouvelle demeure prochainement. La Société générale des travaux du Maroc (SGTM) est en charge de la construction et a mobilisé une équipe d’experts pour superviser le projet.

Cette nouvelle acquisition de propriété à l’étranger contraste fortement avec la situation de détresse vécue par certaines parties du Maroc. Des Marocains touchés par des tremblements de terre continuent de souffrir dans des conditions précaires, tandis que leur roi s’offre une résidence supplémentaire à l’étranger.

L’histoire de la construction de cette nouvelle résidence à Zanzibar par le roi Mohammed VI met en lumière les priorités controversées de la monarchie marocaine. Alors que le pays lutte contre la sécheresse, la pauvreté et les inégalités croissantes, le roi poursuit son expansion de propriétés à l’étranger. Cette situation suscite des interrogations sur l’engagement de la monarchie envers le bien-être de ses citoyens et soulève des questions sur la gestion des ressources du pays et la répartition des richesses.

Article précédentRacisme Anti-Arabes à Paris : Le Président du PSG Dénonce des Pratiques Inacceptables
Article suivantLa Vente Choc de l’OM : Frank McCourt Accélère le Processus de Cession !