La pandémie de coronavirus aura un impact « à long terme » sur la santé mentale des populations, a averti jeudi l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

À l’occasion d’une réunion de ministres et  responsables de la Santé hier à Athènes en Grèce, il a été établi que « l’anxiété liée à la transmission du virus, l’impact psychologique des confinements et de l’auto-isolement, les conséquences liées au chômage, les difficultés financières et l’exclusion sociale », sont autant de facteurs déclencheurs.

«Nous devons parler ouvertement de la stigmatisation qui accompagne la santé mentale», a-t-il ajouté, estimant que «ce n’est pas juste la contamination, ou la peur d’être contaminé qui a affecté la santé mentale de la population».

«Le stress procuré par les inégalités socio-économiques et les effets de la quarantaine, du confinement, de la fermeture des écoles et des lieux de travail ont, selon l’OMS, eu des conséquences énormes».

Article précédentAveux/ Un colonel du DRS plus puissant qu’un ministre de la République
Article suivantTroisième vague de la pandémie en Algérie / le pic sera atteint dans « une semaine »