médicaments

 

Le ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, M. Djamel Ould Abbès, a réaffirmé lundi à Alger qu’il n’y avait pas de pénurie de médicaments sur le marché national relevant cependant qu’il y avait un manque de deux médicaments entrant dans le traitement du cancer et du sida.

M. Ould Abbés a affirmé lors d’une conférence de presse à laquelle ont assisté certains producteurs de médicaments et des syndicats en relation avec ce dossier, qu’il s’agissait en fait d’une « fausse pénurie fomentée par des intrus qui ont pollué le marché » ajoutant qu’il y’avait en vérité un manque dans certains médicaments seulement ».

Il s’agit d’un médicament entrant dans le traitement du sida sur un total de 20 produits destinés au traitement de cette maladie, selon les explications de la pharmacie centrale qui précise que ce manque a été enregistré à Oran mais le médicament en question sera disponible avant le 15 août. Pareillement pour un des 129 médicaments entrant dans la chimiothérapie du cancer, ajoute la même source.

APS

Originally posted 2011-08-01 18:45:17.