Ahmed Ouyahia pense chaque matin à l’élection présidentielle de 2014. Selon plusieurs personnes de son entourage, l’ancien Premier Ministre, ne cache pas ses intentions de se porter candidat à l’élection présidentielle. Mais pour l’heure, il se contente d’observer les évolutions de la scène politique et la situation du pays qui demeure paralysé ces derniers jours par la maladie du Président de la République Abdelaziz Bouteflika.  

L’absence prolongée du Chef de l’Etat aurait insufflé l’espoir à Ahmed Ouyahia qui essaie désormais de se présenter en homme présidentiable même s’il a perdu son poste de secrétaire général au RND, deuxième formation politique en Algérie. Et pour se faire entendre, Ahmed Ouyahia a d’ores et déjà adressé un message fort aux Algériens : « Je me tiens au service de l’Algérie. Je suis un soldat au service du pays », a-t-il répondu à Oran  lorsqu’il a été interpellé par des militants du RND à l’occasion de l’enterrement du frère du président du groupe parlementaire du RND, Miloud Chorfi. Cette déclaration qui revêt une forte dimension politique n’est pas anodine et intervient dans un contexte bouillonnant où les Algériens s’interrogent tous sur l’alternative au départ plus que probable d’Abdelaziz Bouteflika.

Ahmed Ouyahia fera-t-il donc un bon président ? C’est la question qui revient sur toutes les lèvres depuis jeudi dernier. Si les uns louent ses qualités de gestionnaire des affaires de l’Etat, d’autres n’hésitent pas à déplorer son incompétence et son bilan catastrophique à la tête du gouvernement précédent. De son côté, Ahmed Ouyahia n’en dira pas un mot de plus et laisse planer le suspense.