Au moins vingt Palestiniens, dont neuf enfants, ont été tués lundi dans des frappes israéliennes sur la bande de Gaza.

Selon le bilan actualisé du ministère de la Santé dans la bande de Gaza, au moins vingt personnes sont mortes dans les raids israéliens, qui ont également fait 65 blessés. Le mouvement Hamas avait auparavant rapporté la mort d’un de ses commandants dans l’un de ces bombardements.

Les  policiers israéliens ont violemment réprimé des manifestations à Jérusalem-Est, dans la mosquée d’El Aqsa.

Au début de ces hostilités dimanche, l’Algérie a condamné dans les termes les plus sévères les « attaques racistes et extrémistes » de l’occupant israélien contre les Palestiniens à El-Qods occupée et leur privation d’accomplir leurs rites religieux dans la Mosquée d’El-Aqsa, en violation flagrante des résolutions de la légalité internationale.

Article précédentEducation : l’ONU épingle l’Algérie
Article suivantCybercafés, les clandestins du Net