La journaliste de la chaîne al-Jazeera, Sherine Abu Akleh, a été froidement abattue par l’armée israélienne occupante, lors d’une opération dans le camp de Jénine. La correspondante a été littéralement liquidée alors qu’aucun affrontement n’a été signalé. La chaîne al-Jazeera compte entamer des poursuites.    

Des éléments de l’armée d’occupation, vraisemblablement un snipeur  a visé la défunte journaliste au niveau de la nuque. Des soldats israéliens ont, par la suite, empêché que des secours lui soient prodigués, a précisé la chaîne.

« Dans un meurtre horrible violant les usages internationaux, les forces d’occupation israélienne ont assassiné de sang-froid notre correspondante, Sherine abu Akleh », indique al-Jazeera dans un communiqué.

La chaîne qatarie s’est engagée « à poursuivre les coupables, même s’ils tentent de dissimuler leur crime, et à les traduire en justice ». La chaîne a appelé la communauté internationale « à condamner et à juger les forces d’occupation israélienne, pour avoir visé et tué Sherine Abu Akleh ».

Article précédentFootball: Un site français révèle la prochaine destination de Youcef Belaili
Article suivantJustice : les peines de prison de Tayeb Louh et Tarek Kouninef réduites