Pêche en Haute Mer et Aquaculture : Les Enjeux Stratégiques de l’Algérie

0
Pêche en Haute Mer et Aquaculture : Les Enjeux Stratégiques de l'Algérie

Au cœur des eaux tumultueuses de la Méditerranée, l’Algérie se lance dans un ambitieux projet de développement de la pêche en haute mer et de l’aquaculture. Le ministre de la Pêche et des Productions halieutiques, Ahmed Badani, a récemment dévoilé les enjeux stratégiques qui animent le secteur. Dans cet article, nous plongeons au cœur de ces défis et découvrons comment l’Algérie envisage de relever ces défis.

Un Plan d’Action Axé sur le Développement Durable

Lors d’une visite de travail et d’inspection à Annaba, le ministre Ahmed Badani a tenu à mettre en avant l’importance du développement des activités de pêche en haute mer et de l’aquaculture. Ces deux piliers sont essentiels pour répondre à la demande croissante en produits de la mer tout en garantissant la durabilité de l’industrie.

Le ministre a souligné que le plan d’action du secteur reposait également sur l’activité de construction et d’entretien navals. Cela garantirait que la flotte de pêche reste opérationnelle et en bon état. L’entretien des navires est une composante cruciale pour assurer la sécurité des pêcheurs en mer.

Soutien aux Armateurs et Avantages Fiscaux

Ahmed Badani a rappelé les mesures significatives prises par les pouvoirs publics pour soutenir les armateurs de navires de pêche en haute mer. La sécurité des équipages et la préservation des ressources marines sont au cœur de ces initiatives. L’octroi d’avantages fiscaux aux jeunes investisseurs dans le domaine de l’aquaculture marine et en eau douce est également une stratégie visant à dynamiser le secteur.

L’Aquaculture, une Activité Stratégique

L’aquaculture est désignée comme une activité stratégique, essentielle pour répondre à la demande croissante en produits de la mer. Actuellement, 26 projets aquacoles sont en cours de réalisation, avec un objectif impressionnant de produire 40 000 tonnes de poissons. Les perspectives de développement de cette activité sur les Hauts plateaux et dans le Sud du pays sont prometteuses. L’aquaculture offre également la possibilité de diversifier les sources de protéines alimentaires.

L’Attention Portée à la Protection Sociale

Lors de sa visite au port de pêche d’Annaba, le ministre s’est entretenu avec les professionnels de la mer, abordant leurs préoccupations professionnelles et sociales. Il a souligné la détermination de l’État à assurer la prise en charge et la couverture sociale de cette catégorie de travailleurs essentiels pour le pays.

Un Nouveau Port de Pêche pour Annaba

Le port de pêche d’Annaba, qui accueille actuellement 220 unités de pêche, est confronté au problème de la surpopulation. Le ministre a insisté sur l’urgence de la construction d’un nouveau port de pêche pour répondre aux besoins croissants de la région. Annaba, classée deuxième en Algérie en termes d’importance de la flotte de pêche, est également la troisième en termes de rendement et de production.

Un Secteur en Pleine Ébullition

Au cours de sa visite, le ministre a inspecté les travaux de construction d’un quai pour embarcations de pêche, un atelier de construction et de réparation navales à Sidi Salem, ainsi qu’une unité de transformation et de conditionnement du thon. L’Algérie investit dans des infrastructures modernes pour améliorer l’efficacité de la chaîne de valeur de la pêche.

En conclusion, le secteur de la pêche en Algérie connaît une transformation importante, axée sur le développement durable, la protection sociale des travailleurs et la modernisation des infrastructures. L’Algérie se prépare à répondre à la demande croissante en produits de la mer tout en préservant ses ressources marines précieuses. La pêche est bien plus qu’une activité économique en Algérie, c’est une tradition ancrée dans le tissu culturel du pays, et elle est en train de se réinventer pour un avenir plus prometteur.

Article précédentRiyad Mahrez : Le Geste Qui a Enflammé la Toile et la Rumeur Qui Agite le Mercato
Article suivantVente de l’OM à l’Arabie Saoudite : Un Scénario Qui Se Précise ?