Plafonnement des Marges Bénéficiaires : Une Mesure Cruciale pour Préserver le Pouvoir d’Achat des Citoyens

0
Plafonnement des Marges Bénéficiaires : Une Mesure Cruciale pour Préserver le Pouvoir d'Achat des Citoyens

Algérie: Le pouvoir d’achat des citoyens est une préoccupation majeure pour les pouvoirs publics, en particulier dans un contexte où les prix des produits de large consommation ont connu une augmentation significative. Face à cette flambée des prix, le ministère du commerce en Algérie se mobilise pour prendre des mesures visant à protéger le portefeuille des citoyens.

Dans cette quête pour freiner l’augmentation des prix, le ministre du commerce et de la promotion des exportations, Tayeb Zitouni, a convoqué une réunion rassemblant l’ensemble des acteurs économiques, les représentants du patronat, des associations, et des experts. L’objectif de cette réunion était de discuter du plafonnement des marges bénéficiaires sur les produits de large consommation.

La séance de travail, qui a eu lieu récemment, a été marquée par la participation de figures clés de l’économie algérienne, notamment le directeur général de l’Office Algérien Interprofessionnel des Céréales (OAIC), Nacereddine Messaoudi, le président du conseil du renouveau économique algérien (Crea), Kamel Moula, et le président de la confédération des industriels algériens, Abdelouahed Ziani. Étaient également présents le secrétaire général par intérim de l’union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) ainsi que des représentants d’associations de protection des consommateurs.

Protéger le Pouvoir d’Achat

Le ministre Tayeb Zitouni a clairement souligné l’importance de déterminer des marges bénéficiaires raisonnables et de moraliser les pratiques commerciales. Au cœur de cette démarche se trouve la volonté de renforcer la confiance mutuelle entre les acteurs économiques, tout en protégeant le pouvoir d’achat des citoyens.

Cette réunion s’inscrit dans une approche participative, visant à établir des bases solides pour l’approvisionnement et la stabilité du marché. Elle vise également à renforcer la transparence dans les pratiques commerciales, tout en préservant les intérêts des consommateurs et des opérateurs économiques.

Mais la réunion a également révélé une annonce importante du ministre du commerce : la préparation d’un texte de loi qui réglementera la fixation des marges bénéficiaires sur les produits largement consommés par les citoyens. Ce texte de loi, qui est en cours de préparation, marquera une étape cruciale dans la réglementation du secteur.

Une Mesure Attendue

La préparation d’un texte de loi visant à plafonner les marges bénéficiaires n’est pas nouvelle. En 2021, l’ancien ministre du commerce avait déjà annoncé l’intention du département de commerce de mettre en place une telle réglementation. L’objectif était clair : préserver le pouvoir d’achat du citoyen en évitant que certains commerçants n’abusent de marges bénéficiaires excessives.

Les inspections menées par le ministère du commerce avaient révélé des pratiques abusives de certains commerçants, qui fixaient des marges bénéficiaires bien au-dessus de la norme. Cette situation avait suscité l’inquiétude des autorités et la nécessité de légiférer pour protéger les intérêts des citoyens.

En 2021/2022, il était prévu de fixer une marge de bénéfice inférieure ou égale à 20%, une mesure destinée à maintenir des prix raisonnables pour les consommateurs. Les consultations menées avec les différentes parties concernées par ce secteur permettront de déterminer si cette marge est maintenue ou si d’autres propositions ont émergé.

Vers une Stabilisation du Marché

Cette initiative de plafonnement des marges bénéficiaires s’inscrit dans la continuité des mesures prises pour lutter contre la spéculation sur les produits de base. Ces mesures avaient déjà montré leur efficacité en stabilisant le marché et en garantissant la disponibilité des produits essentiels sur l’ensemble du territoire national.

L’objectif ultime est de soulager le portefeuille du citoyen en garantissant que les produits de large consommation restent abordables. La spéculation illicite, le monopole, et les marges bénéficiaires excessives sont autant de défis à relever pour préserver le pouvoir d’achat des citoyens.

La réunion tenue récemment a renforcé l’engagement du ministère du commerce envers cette cause. La réglementation des marges bénéficiaires est une étape cruciale pour atteindre cet objectif, et le texte de loi en préparation sera surveillé de près pour s’assurer qu’il réponde aux attentes des consommateurs et des opérateurs économiques.

La Protection du Pouvoir d’Achat en Priorité

La flambée des prix des produits de large consommation est une préoccupation majeure pour les citoyens algériens. Dans cette optique, le ministère du commerce a convoqué une réunion avec les acteurs économiques pour discuter du plafonnement des marges bénéficiaires. Cette mesure vise à protéger le pouvoir d’achat des citoyens en évitant les abus de certaines pratiques commerciales.

La préparation d’un texte de loi sur ce sujet montre l’engagement du gouvernement à lutter contre la spéculation illicite et à garantir des prix raisonnables pour les consommateurs. Les prochaines étapes diront si la marge bénéficiaire sera fixée à 20% comme initialement prévu ou si d’autres propositions seront adoptées.

Quoi qu’il en soit, la protection du pouvoir d’achat reste une priorité, et cette mesure contribuera à stabiliser le marché et à garantir l’accessibilité des produits essentiels pour tous les citoyens.

Article précédentLe Pétrole Mondial en Équilibre Précaire : L’Attente des Décisions Cruciales
Article suivantRencontre au Sommet : Quand Tebboune Accueille Erdogan à Alger