blank

Le Premier ministre italien Mario Draghi atterrira à Alger le 11 avril prochain, dans le cadre d’une visite qui le mènera au palais d’El Mouradia. L’objet de cette visite n’est autre que l’augmentation de la quantité de gaz délivré à son pays.   

« Dans l’après-midi du lundi 11 avril, le Premier ministre Mario Draghi se rendra à Alger où il rencontrera le Président de la République algérienne démocratique et populaire Abdelmadjid Tebboune », ont rapporté plusieurs médias italiens hier mardi.

La presse italienne a indiqué que le chef de l’exécutif italien a récemment appelé le président Tebboune pour demander une augmentation de la quantité de gaz délivrée à son pays.

Et d’ajouter que le PDG du géant italien des hydrocarbures Eni, M. Claudio DeScalzi, s’est réuni avec son homonyme algérien pour voir comment mettre en œuvre immédiatement cette augmentation de la quantité de gaz destine à l’Italie, mais également, comment augmenter ce quota dans les mois à venir.

Il faut noter que depuis le début de la guerre en Ukraine et l’imposition de sanctions sur Moscou, la diplomatie italienne a intensifié ses activités pour trouver des alternatives au gaz russe.

Le pays est en contacte avec plusieurs autres partenaires en dehors de l’Algérie, comment l’Azerbaïdjan, la Libye, le Congo, et le Qatar.

Article précédentLes aveux détaillés de terroristes capturés le 16 mars seront diffusés sur la télévision
Article suivantCapturé par l’ANP / le grand mufti des groupes terroristes en Algérie appelle à abandonner l’action armée (vidéo)