Interrogé sur sa page Facebook quant à son éventuelle candidature aux élections présidentielles de 2019, Chakib Khelil a eu une réponse pour le moins ambiguë.

En effet, l’ex-ministre de l’Energie, cité dans plusieurs affaires de corruption, n’a ni infirmer ni confirmer la possibilité de se porter candidat. Il a laissé la question en suspens, en formulant une réponse ambiguë: »Dieu sait tout ».

De nombreux observateurs estiment que Chakib Khelil est le véritable candidat du clan présidentiel et que le 5e mandat n’est que le plan B. D’ailleurs de nombreux signes l’attestent. La multiplication de ses prises de position, notamment sur la question des 1000 milliards, et le soutien public d’Ahmed Ouyahia ne peuvent relever du simple hasard.

L.R.

Originally posted 2017-11-06 12:11:10.

Article précédentL’ambassadeur d’Algérie à Paris Missoum Sbih, n’a pas été rappelé
Article suivantLe régime tunisien accusé de pirater les mots de passe internet