Le juge du tribunal de Sidi M’hamed a rendu son verdict ce mardi, dans le procès de la journaliste Kenza Khatto. Le magistrat a retenu une peine de prison avec sursis, assortie d’une amende.

La journaliste de Radio M a été condamnée à une peine de trois mois de prison avec sursis, assortie d’une amende de 20 000 DA, a rapporté le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Lors de l’audience du  25 mai dernier, le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed avait requis une peine d’un an de prison ferme. Kenza Khatto était poursuivie pour «outrage à corps constitué » et relaxée d’« atteinte à l’unité nationale ».

Pour rappel, Kenza Khatto a fait l’objet d’une arrestation musclée lors de la manifestation réprimée du vendredi 14 mai à Alger. Elle a par la suite été maintenue en garde à vue pendant quatre jours avant d’être présentée le 18 mai devant le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed.

Article précédentIl ne s’appellera pas Saïd/Abdelaziz Bouteflika connaît déjà son successeur
Article suivantIsraël : « la décision de l’ONU ne changera rien sur le terrain. Il n’y aura pas d’Etat palestinien » !