Face aux déchets et ordures qui jonchent dans nos rues, les autorités ont décidé de réagir en mettant en place de nouvelles mesures qui puniront les « comportements non civilisés »

Dorénavant, les citoyens responsables des atteintes à la propreté de l’environnement seront poursuivis et sanctionnés. C’est du moins ce que prévoit l’instruction donnée par le  Le ministère de l’Intérieur et des collectivités locales aux Walis. Cette instruction ordonne aux Walis de « ne tolérer aucun comportement non civilisé » et à « appliquer les dispositions juridiques en verbalisant les infractions liées à la pollution de l’environnement ».

D’après le ministre de l’Intérieur, Noureddine Bedoui, des bureaux sanitaires seront ouverts au niveau des communes avec pour mission la préservation de l’hygiène et de la propreté dans tous les établissements et espaces publics. Le même ministre a souligné que de nombreuses décharges anarchiques ont été supprimées. Les autorités expliquent enfin que 122 centres d’enfouissement dont 60 décharges ont été réalisées et 15 sont en cours de finalisation. 140 décharges sous contrôle ont été créées ainsi que 47 entreprises pour la gestion de ces centres avec un soutien financier assuré durant les 3 premières années de leur activité.

Article précédentRenseignement/Le DRS veut devenir « la CIA » de l’Afrique
Article suivantAir Algérie / Bekkai ordonne une révision globale des tarifs pratiqués