L’aviation de guerre israélienne a largué plus de 3.000 tonnes de bombes et de missiles lors de ses raids contre la bande de Ghaza entre décembre 2008 et janvier 2009, qui ont fait 1400 martyrs et des milliers de blessés palestiniens, a affirmé mardi un responsable sécuritaire palestinien. Dans un communiqué reproduit par des médias, Tahsine Saâd responsable de la sécurité à Ghaza a affirmé que l’aviation de l’armée d’occupation israélienne avait fait usage lors de ses bombardements contre ce territoire occupé de bombes et de projectiles, contenant pour la plupart de substances prohibées sur la scène internationale.

APS

Article précédentLibérez le journaliste Khaled Sid Mohand
Article suivantFace à la crise mondiale et son influence déclinante, un impact limité sur le cours du pétrole de l’OPEP le 28 mai 2009