Renaissance Automobile à Tidjelabine : Un Marché Mythique Rouvre ses Portes

0
Renaissance Automobile à Tidjelabine : Un Marché Mythique Rouvre ses Portes

Algérie: Tidjelabine, berceau d’une tradition automobile vieille de près de quatre décennies, s’apprête à revivre. Après trois longues années d’obscurité, le marché national des véhicules d’occasion, connu nationalement, rouvrira ses portes chaque samedi à partir de février prochain. Une résurrection qui promet de redonner vie à une économie locale en sommeil.

Un Retour Attendu

Le marché, datant de 1985, a connu ses heures de gloire jusqu’en 2021. Cependant, les portes se sont fermées, plongeant la région dans un silence automobile. Mais l’horizon s’éclaircit à nouveau. Les préparatifs sont en cours, et selon Bilal Khedidji, le président de l’Assemblée populaire communale (APC) de Tidjelabine, la réouverture est imminente.

« Ce marché national, remontant à l’année 1985, reprendra du service comme auparavant, soit le samedi de chaque semaine », déclare Khedidji. Un retour aux sources qui s’accompagne de nombreux espoirs pour la région, tant sur le plan économique que social.

Réhabilitation et Perspectives

La commune de Tidjelabine a pris les devants en louant huit hectares de la superficie totale du marché, estimée à près de 14 hectares. « Le foncier inexploité restant sera loué ultérieurement en vue de la création d’un marché hebdomadaire national de bétail et d’un autre marché national de gros des produits classés », révèle Khedidji.

L’enveloppe de plus de trois millions de DA allouée à la réhabilitation de cet espace témoigne de l’engagement à faire revivre cette place autrefois animée. Avec une capacité d’accueil de 2000 véhicules de tous types, le marché s’apprête à offrir des prestations modernisées, en accord avec les besoins du marché automobile contemporain.

Réaménagement en Attente

Une étude technique réalisée précédemment propose un réaménagement du marché, élargissant sa capacité à plus de 5 000 véhicules. Les recommandations suggèrent également une division du site en différents espaces pour organiser le parcage des véhicules et les services associés. Cependant, ces améliorations sont en suspens, attendant le financement nécessaire à leur mise en œuvre.

La fermeture du marché en 2021, décidée par le P/APC, a été motivée par l’échec des appels d’offres publics pour sa location à un opérateur privé. De plus, la gestion et la sécurisation du marché ont été compromises par le manque de ressources humaines. La réouverture prochaine s’accompagne donc de l’engagement à surmonter ces défis logistiques.

Un Marché au Cœur de l’Histoire Locale

Situé à la cité « Ibn Fouda » à l’ouest de Tidjelabine, le marché hebdomadaire était autrefois organisé chaque jeudi jusqu’en 2010, date à laquelle le samedi a pris le relais. Au fil des années, il est devenu plus qu’un simple lieu de transactions, mais un témoin de l’évolution du paysage automobile algérien.

Un Nouveau Chapitre pour Tidjelabine

La réouverture imminente du marché automobile de Tidjelabine marque le début d’un nouveau chapitre dans l’histoire locale. Plus qu’une place d’échanges commerciaux, c’est un symbole de résilience économique et de tradition qui reprend vie. Tidjelabine, avec son marché emblématique, se prépare à retrouver son rôle de pôle économique, offrant de nouvelles opportunités aux habitants et ravivant la flamme de son passé automobile. La route vers la renaissance est tracée, et Tidjelabine s’apprête à reconquérir sa place sur la carte automobile nationale.

Article précédentRévolution Entrepreneuriale en Algérie : Créer son Entreprise en Trois Jours, le Nouveau Défi
Article suivantEnvols Magiques : Le Ciel France-Algérie S’Anime de Nouveau en 2024