blank

Annoncée en grande pompe par certains médias, dont des télévisions, la réouverture n’est, en fin e compte, qu’une information erronée. Une « fake news », si l’on veut répondre l’expression utilisée par le ministère de la Communication.

Dans un communiqué publié jeudi, le ministère de la Communication a appelé tous les médias à vérifier leurs informations avant publication pour « éviter de tomber dans le piège des fake news ».

Le ministère a également mis en garde contre la diffusion de fake news qui ; selon lui, « perturbent la tranquillité du public, en particulier les jeunes et induisent en erreur » l’opinion publique.

Article précédentDémission de Charaf-Eddine Amara : ce qu’en pense Madjid Bougherra
Article suivantAugmentation du prix du gaz algérien exporté vers l’Espagne / elle sera « légère », selon une ministre espagnole