Réunion du Conseil des Ministres en Algérie : Priorités et Perspectives

0
Réunion du Conseil des Ministres en Algérie : Priorités et Perspectives

Algérie – Dans le monde complexe de la politique et de la gouvernance, les réunions du Conseil des Ministres sont des moments cruciaux où les dirigeants examinent les projets et les secteurs clés qui façonneront l’avenir de leur nation.

Dimanche, le président de la République algérienne, M. Abdelmadjid Tebboune, a présidé une réunion du Conseil des Ministres qui a abordé une gamme impressionnante de sujets allant de l’agriculture à l’industrie cinématographique, en passant par l’énergie et l’eau. Cette réunion a mis en lumière les priorités du gouvernement et les perspectives futures de l’Algérie.

La Sécurité Alimentaire en Premier Plan

L’une des premières questions abordées lors de la réunion du Conseil des Ministres a été la situation des silos de stockage des céréales en Algérie. Le président Tebboune a donné des instructions claires pour transférer immédiatement la responsabilité de ces projets aux walis (gouverneurs) des différentes régions, avec pour objectif d’élaborer une étude approfondie sur ce dossier. Cette mesure s’inscrit dans le cadre de la nouvelle politique de sécurité alimentaire de l’État, visant à garantir l’approvisionnement du pays en céréales essentielles.

De plus, le président a souligné l’importance d’encourager les investissements dans le secteur agricole et d’ouvrir la porte à des partenariats pour renforcer et diversifier la production agricole. La régularisation des terres agricoles a également été un point d’attention, avec l’objectif de délivrer les actes de propriété aux concernés d’ici fin janvier 2024.

Projets d’Infrastructures Stratégiques

La réunion a également mis en évidence plusieurs projets d’infrastructures stratégiques pour l’Algérie. Parmi ceux-ci, le projet de réalisation de la ligne ferroviaire minière Bechar-Tindouf-Gara Djebilet a été souligné comme vital et stratégique pour le pays. Le président a insisté sur le respect des délais de réalisation et de la qualité des moyens utilisés pour mener à bien ce projet.

De plus, l’Algérie se concentre sur l’achèvement de l’usine de ciment à Djelfa, dont l’importance socio-économique est considérable pour la région. Le président a instruit le ministre de l’Industrie d’examiner toutes les conditions techniques et financières nécessaires pour lancer le projet de l’usine de ciment à Labiod Sidi Cheikh à El Bayadh.

Le secteur de l’énergie n’est pas en reste, avec des efforts visant à relancer la raffinerie de Hassi Messaoud dans les plus brefs délais. La diversification des capacités de production des produits pétroliers dérivés a été soulignée comme une valeur ajoutée importante pour l’exportation.

Approvisionnement en Eau et Stabilité des Prix

La réunion du Conseil des Ministres a également abordé la question cruciale de l’approvisionnement en eau, avec un accent sur l’accélération du parachèvement des stations de dessalement de l’eau de mer le long du littoral algérien. La stabilité des prix des produits de première nécessité, en particulier les viandes rouges et les légumineuses, a également été mise en avant. Une vision détaillée des besoins du marché national a été présentée pour éviter toute perturbation et garantir la stabilité des prix.

Renaissance du Cinéma Algérien

L’Algérie a également l’intention de donner un nouvel élan à son industrie cinématographique. Le président Tebboune a chargé la ministre de la Culture de créer une instance nationale chargée de superviser l’activité cinématographique dans le pays. L’objectif est de relancer ce domaine vital, en capitalisant sur la production récente d’excellentes œuvres dramatiques et en mettant en lumière les jeunes talents en matière d’acting et de réalisation.

Pour encourager les talents cinématographiques, l’État s’engage à financer jusqu’à 70 % des œuvres cinématographiques grâce à des crédits bancaires. De plus, des studios de tournage et des villes cinématographiques seront créés pour permettre à l’Algérie de renouer avec sa gloire cinématographique passée.

La réunion du Conseil des Ministres en Algérie a mis en évidence les priorités du gouvernement pour garantir la sécurité alimentaire, développer les infrastructures, stabiliser l’approvisionnement en eau, maintenir la stabilité des prix et encourager la renaissance de l’industrie cinématographique. Ces mesures montrent l’engagement de l’Algérie à relever les défis actuels et à créer un avenir plus prospère pour ses citoyens. La politique du gouvernement algérien est claire : mettre en place les bases pour une nation plus forte et plus résiliente.

Article précédentL’Algérie et l’Argentine : Une Nouvelle Page d’Amitié et de Coopération Diplomatique
Article suivantÉquilibre délicat : Préservation du Pouvoir d’Achat à travers l’Approvisionnement en Viandes Rouges et Légumineuses en Algérie