Temmar

L’information circulait déjà, il y a quelques semaines: Abdelhamid Temmar devra être sacrifié lors du prochain remaniement ministériel.

Selon des informations recueillies par «algerie-focus.com», le départ du ministre de l’Industrie et de la Promotion de l’investissement sera annoncé prochainement. Les raisons de ce départ forcé sont multiples.

D’abord, on évoque les «pressions» exercées par Ouyahia, dont on ne pas dire qu’il en soit un grand fan. Mais même si Ouyahia ne sera pas reconduit à la tête du gouvernement, ce qui est peu probable, Temmar quittera, en tout état de cause, son département.

On murmure qu’au meilleur des cas, il occupera le poste de conseiller à la Présidence. D’autres parlent de l’échec de la politique d’industrialisation que le même Ouyahia a qualifié, en gros, de blabla, n’étant, à son point de vue, qu’une «communication» et non une vraie stratégie. On se rappelle aussi du discours du président Bouteflika devant les maires lorsqu’il a parlé d’échec en évoquant les IDE en Algérie.

Sacrifier Temmar en bouc-émissaire serait donc tout à fait logique. Même si, in fine, son bilan n’est pas très reluisant.

Hicham N.

Originally posted 2009-04-21 23:10:35.

Article précédentRevue de presse. Regain de tension entre Rabat et Alger, à qui la faute ?
Article suivantBaisse de 3% des importations algériennes