Sahara Connect : Quand l’Intelligence Artificielle Rencontre le Sahara Algérie

    0
    Sahara Connect : Quand l'Intelligence Artificielle Rencontre le Sahara Algérie

    Algérie: Le Sahara algérien, un lieu d’une beauté à couper le souffle, est le théâtre d’une initiative audacieuse qui marie intelligence artificielle et tourisme. Trois entrepreneurs franco-algériens, Morad Attik, Abdelkrim Bennour et Sofiane Lesage, ont lancé le Sahara Connect, un séminaire connecté visant à explorer les opportunités de ces deux « gisements » durables, tout en renforçant les liens entre la diaspora algérienne en France et le marché algérien.

    Le Sahara algérien, avec ses paysages époustouflants et son mystère envoûtant, est bien plus qu’un désert, c’est un joyau naturel. C’est également le lieu choisi pour une aventure unique qui allie l’intelligence artificielle et le tourisme. Trois entrepreneurs franco-algériens, Morad Attik, Abdelkrim Bennour et Sofiane Lesage, ont créé Sahara Connect, un événement novateur qui se déroule au cœur même de ce désert majestueux.

    À la Confluence de Deux Mondes

    L’idée de Sahara Connect est née de la vision de trois entrepreneurs issus de la diaspora algérienne en France. Leur objectif est double : tout d’abord, explorer les possibilités offertes par l’intelligence artificielle (IA) dans le contexte algérien, et ensuite, renforcer les liens entre les entrepreneurs français d’origine algérienne et le marché algérien.

    Morad Attik, l’un des cofondateurs de Sahara Connect, est un spécialiste de l’IA avec une solide expérience en Algérie. Il est également le fondateur de la plateforme Evolukid, et il a organisé des programmes tels que KESk’IA et le DZ digital tour en Algérie, destinés à former les jeunes du pays aux technologies digitales et à l’IA.

    Sofiane Lesage, un autre cofondateur, s’est engagé dans le secteur du tourisme en Algérie en tant que fondateur de la startup Riwaya Travel, qu’il décrit comme la première plateforme de tourisme digital en Algérie.

    Le troisième membre de cette équipe dynamique est Abdelkrim Bennour, un cadre dirigeant dans un grand groupe international. Il a également fondé le mouvement « Sdam », dérivé de l’argot algérien « Ezdem », qui signifie « foncez ». Pour lui, il s’agit de marcher d’un pas ferme, de créer des projets et de les concrétiser.

    Sahara Connect : Allier l’IA et le Sahara Algérien

    L’événement Sahara Connect se déroule du 26 novembre au 3 décembre, au cœur du Tassili N’Ajjer, une région éblouissante de Djanet, dans le désert algérien. Ce séminaire connecté se veut une expérience unique, à la croisée de la technologie, du tourisme et de la réflexion entrepreneuriale.

    Sofiane Lesage, l’un des cofondateurs, explique : « On avait à cœur de réunir pendant une semaine en Algérie des entrepreneurs issus de la diaspora algérienne. » La première étape du séminaire se déroule à Alger, où les participants découvrent la capitale algérienne pendant trois jours. Au programme, une visite de la Casbah et des dîners-concerts rythmés par des mélodies de chaabi.

    La véritable aventure commence lorsque les 40 entrepreneurs se rendent à Djanet, où ils sont accueillis dans une grande tente touarègue. L’objectif est de favoriser la connexion entre les participants, en mettant l’accent sur l’entrepreneuriat, le mindset entrepreneurial, et l’intelligence artificielle. Ces trois thèmes sont essentiels pour la diaspora algérienne et les Algériens d’Algérie, dans le but de construire une nation forte et tournée vers l’avenir.

    L’IA au Cœur de l’Aventure

    L’intelligence artificielle occupe une place centrale dans Sahara Connect. Morad Attik, expert en IA, est convaincu que cette technologie de rupture va révolutionner de nombreux domaines. Il estime qu’il est essentiel de comprendre les tenants et les aboutissants de l’IA et de l’incorporer dans les projets futurs.

    Alors que la connectivité est omniprésente dans nos vies quotidiennes, le cadre idéal du Sahara algérien offre l’opportunité de se reconnecter d’une manière différente, de se recentrer sur soi-même. Dans cet environnement unique, les participants peuvent aborder des problématiques entrepreneuriales essentielles pour le développement de leurs entreprises.

    Morad Attik a profité de son séjour en Algérie pour assister à la finale d’un concours de robotique organisé en marge du salon de l’éducation et de la formation (Educteck) à Alger. Il a partagé son admiration pour le niveau des jeunes participants, tout en se questionnant sur la lenteur du développement des pays du Sud malgré un tel potentiel. Cette réflexion ouvre des perspectives sur la manière dont la diaspora algérienne peut contribuer au progrès de son pays d’origine.

    Un Projet Qui Rayonne

    L’initiative Sahara Connect, relayée par TSA (Tout sur l’Algérie), témoigne de la créativité et de l’audace de ces trois entrepreneurs franco-algériens. Elle incarne l’alliance réussie entre l’innovation technologique et la splendeur naturelle du Sahara algérien. Cette aventure unique offre des opportunités de réflexion, de collaboration et de développement dans un cadre exceptionnel.

    Sahara Connect nous rappelle que l’innovation transcende les frontières, que la créativité peut prospérer même dans les environnements les plus reculés, et que l’intelligence artificielle ouvre des portes insoupçonnées. Tout cela, enveloppé dans les paysages envoûtants du Sahara, fait de cet événement une expérience inoubliable qui ouvre de nouvelles perspectives pour l’Algérie et au-delà.

    Article précédentLe Maroc et le Silence sur la Palestine au Festival du Film de Marrakech : Entre Diplomatie et Solidarité Populaire
    Article suivantConflit Israël-Palestine : L’Algérie Dénonce l’Aggression Barbare et Appelle à la Paix