Souk Ahras : 6 mois de prison ferme à l’encontre du correspondant d’El Khabar

    0

    Le procureur de la République près le tribunal de Sédrata a requis hier, lors du procès opposant Ouahid Boulouh, correspondant d’El Khabar à Souk Ahras, aux membres de l’ex-commission des œuvres sociales de l’Entreprise publique de santé de proximité (EPSP), une peine de 6 mois de prison ferme assortie d’une amende de 20 000 DA contre le journaliste. Maître Mohamed Tahar Athmani, l’avocat du journaliste, trouve qu’il n’était « pas utile de transférer le dossier depuis le bureau du juge d’instruction après que la défense ait présenté des pièces à conviction prouvant la véracité des faits rapportés par le journaliste ».

    EW Par A. Djafri

    Article précédentAlgérie : après El Qaïda au Maghreb, la cocaïne latino-américaine ?
    Article suivantLes deux-roues envahissent l’Algérie : attention, danger d’emballement