Syensqo Éclipse Solvay : Une Scission Historique Secoue les Marchés

    0
    Syensqo Éclipse Solvay : Une Scission Historique Secoue les Marchés

    C’était une journée tumultueuse sur Euronext Bruxelles, marquant la fin d’une ère et le début d’une nouvelle ère pour deux géants de l’industrie chimique européenne. La division de Solvay en deux entités distinctes, Solvay et Syensqo, via un spin-off historique, a provoqué des vagues de choc sur les marsolvay scissionchés financiers. Le cours de Syensqo a grimpé en flèche de 12%, tandis que Solvay a connu une chute vertigineuse de 38%, mais les analystes maintiennent l’espoir et tracent des perspectives prometteuses pour les deux sociétés.

    Un Événement Sans Précédent

    La scission de Solvay, une décision audacieuse, est devenue réalité. D’un côté, la nouvelle société, Syensqo, émerge comme une étoile montante du secteur de la chimie de spécialités. De l’autre, Solvay conserve ses activités de base, dont le carbonate de soude, le bicarbonate, le silice, le fluor et les solvants.

    Vendredi soir, les marchés ont établi un prix de référence pour chaque action, fixant Syensqo à 83,25 euros et Solvay à 29,1 euros. L’ouverture des marchés a été spectaculaire pour Syensqo, avec un bond de 12% à 93,2 euros. En revanche, le démarrage de Solvay a été pénible, le cours chutant de plus de 38% à 18,8 euros, avant de se redresser partiellement.

    Les Objectifs de KBC Securities

    Ce lundi matin, KBC Securities était à l’avant-garde en définissant les objectifs de cours pour les deux sociétés. À l’exception d’Equita SIM, qui vise un target de 115 euros sur Syensqo avec un conseil d’achat, KBC Securities s’est démarqué avec des perspectives optimistes.

    Wim Hoste, analyste chez KBC Securities, déclare avec assurance : « Une nouvelle étoile est née ». Selon lui, Syensqo se concentrera principalement sur la croissance, bénéficiant d’un bilan solide et d’un dividende modeste prévu pour 2023. Il prévoit une croissance annuelle moyenne de l’EBITDA sous-jacent de Syensqo de 6,4% au cours des cinq prochaines années. Hoste souligne que Syensqo est l’un des leaders mondiaux dans la grande majorité de ses activités, notamment les polymères spéciaux et les composites, ce qui lui confère une excellente rentabilité et un fort potentiel de croissance sous-jacente. Son objectif de cours est ambitieux, fixé à 115 euros avec un conseil d’achat.

    La Vision de Solvay

    Pendant ce temps, Solvay aborde son avenir avec une approche financière conservatrice. Le paiement de dividendes, avec une estimation de 2,43 euros pour 2023, demeure sa principale priorité. Wim Hoste note que Solvay est aujourd’hui un groupe de produits chimiques de base solide, occupant des positions de premier plan sur le marché et dans la technologie pour la plupart de ses activités. Il estime que 55% du cash-flow libre généré entre 2024 et 2028 sera consacré à la distribution de dividendes, tandis que le reste sera principalement utilisé pour réduire la dette. La société vise à ramener le ratio dette nette/EBITDA à un multiple de 0,5 d’ici 2028.

    Un Avenir Incertain, Mais Prometteur

    La scission de Solvay a clairement secoué les marchés, créant des opportunités et des incertitudes pour les investisseurs. Les réactions initiales, avec la montée fulgurante de Syensqo et la chute de Solvay, illustrent la volatilité qui accompagne de tels événements. Cependant, les analystes semblent convaincus de l’avenir radieux de Syensqo en raison de sa concentration sur la croissance, de sa solide situation financière et de son potentiel de croissance exceptionnel.

    Solvay, de son côté, mise sur la stabilité financière et la distribution de dividendes pour attirer les investisseurs à long terme. Le chemin à parcourir pour les deux sociétés sera parsemé de défis et d’opportunités, et seul le temps révélera la véritable nature de leur succès.

    La scission de Solvay en deux entités distinctes, Syensqo et Solvay, marque un tournant majeur dans l’histoire de l’industrie chimique européenne. Si les premières réactions des marchés ont été tumultueuses, les analystes semblent confiants dans les perspectives de croissance de Syensqo et la stabilité financière de Solvay. Cette séparation ouvre de nouvelles voies pour ces deux géants, et le monde financier retient son souffle pour voir comment ils évolueront dans cette nouvelle ère.

    Article précédentDisparition d’Émile : Six Mois de Questions Sans Réponses au Haut-Vernet
    Article suivantLe Premier F-35 Belge : L’Avènement d’une Nouvelle Ère de Puissance Aérienne