Le commerçant de Boghni, ville distante d’une trentaine de kilomètres au sud du chef lieu de la wilaya de Tizi Ouzou, enlevé depuis une dizaine de jours par des individus au cours d’un faux barrage a été remis en liberté aujourd’hui vendredi aux premières heures, apprend-on. Il a été récupéré par ses proches au lieu dit Ath Hagoune dans la région Assi Youssef.

Cette libération était attendue depuis le paiement d’une rançon de 100 millions de centimes exigée par ses ravisseurs. La victime a été, pour rappel, kidnappée alors qu’elle s’apprêtait à regagner son domicile dans la soirée du 23 juin dernier au lieu dit Ath Koufi.

Après avoir immobilisé son véhicule ses ravisseurs l’ont conduit à bord de sa voiture vers les maquis voisins. Depuis 2006 plus de 38 commerçants (déclarés officiellement aux autorités) alors que d’autres enlèvements non révélés sont estimé en nombre en dizaines sont perpétrés par des groupes armés essentiellement affiliés à l’ex-GSPC pour renflouer leurs caisses par des rançons versées en contre de la remise en liberté des otages. Et deux de ces victimes de kidnapping ayant refusé de céder au chantage des groupes armés ont été exécutées sur les lieux de leur enlèvement à Ouacifs en juin 2008.

KAMEL AREZKI

Article précédentJustice/ Le bracelet électronique en vigueur avant la fin de l’année
Article suivantMeilleur joueur africain 2016/ Mahrez, Soudani et Slimani nominés