Un haut responsable accusés de viol en France.

0
Chrysoula Zacharopoulou
Advertisement

France: La justice française a ouvert une enquête après le dépôt de plaintes pour viol contre Chrysoula Zacharopoulou, secrétaire d’État au Développement du gouvernement français, selon le bureau du procureur de Paris, mercredi.

Originaire de Grèce, Zacharopoulou est secrétaire d’État au Développement, à la Francophonie et aux Partenariats internationaux.

L’hebdomadaire Marianne, qui a divulgué l’affaire, a déclaré que les plaintes portaient sur des faits réalisés dans le cadre de son travail de gynécologue.

La première plainte a été déposée le 25 mai, l’enquête a été ouverte deux jours plus tard et la deuxième plainte a été déposée le 16 juin, selon le bureau du procureur.

Le journal a cité une source proche du dossier selon laquelle les faits attribués dans la deuxième plainte relevaient d’un « cadre médical » en 2016 et concernaient une femme adulte.

Zacharopoulou (46), député européen depuis 2019, a été nommé secrétaire d’État le mois dernier.

Elle est membre du parti « Republic Forward » du président Emmanuel Macron, qui a récemment changé son nom.

L’année dernière, le Gouvernement lui a demandé de préparer un rapport sur Endométriose, un sujet auquel elle s’était consacrée pendant des années, et a soumis son rapport à l’Elysée à Janvier.

Plusieurs ministres français, comme le ministre de l’Intérieur Gerald Darmanin, qui a fait l’objet d’une plainte pour viol, ont été accusés de violences sexuelles. Le dossier a été initialement abandonné, puis rouvert pour la décision de l’accusation de fermer le dossier et de ne pas poursuivre au début de 2022.

Récemment, le ministre de la Solidarité Damien abad a été accusé de viol. Le parquet de Paris a indiqué qu’il n’ouvrirait pas d’enquête préliminaire.

L’annonce de l’enquête sur Zacharopoulou survient alors que Macron fait face à une impasse depuis dimanche, après que son camp ait perdu la majorité absolue au Parlement après les élections législatives.

Article précédentUne correspondance met en évidence les implications des sanctions algériennes à l’encontre de l’Espagne.
Article suivant5 années de prison pour l’ancien ministre de l’Industrie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici