Un physicien espagnol appelle à l’invasion de l’Algérie

0
Antonio Torrell
Advertisement

Le physicien espagnol Antonio Torrell a appelé à l’invasion de l’Algérie si l’Espagne et l’Europe voulaient compenser le gaz perdu à la suite de la guerre russe contre l’Ukraine.

Lors d’un entretien avec le journal espagnol , Diario Delon, l’expert espagnol de l’Institut allemand de synthèse chimique « CSIC » a déclaré que l’augmentation des dépenses de défense des pays européens renforce la théorie de leur invasion des pays d’Afrique du Nord pour préserver leurs ressources.

Le scientifique espagnol a expliqué : « Nous avons déjà fait, beaucoup de choses dans ce sens, et un exemple est la guerre au Mali, qui n’était pas dirigée contre ce pays mais contre le Niger. »

Il a poursuivi: « Puis les forces françaises se sont retirées de là pour se concentrer exclusivement sur le Niger à cause des mines, puisque d’autres pays ont des problèmes comme l’Algérie et le Nigeria, nous allons sans aucun doute lever le nez. »

En réponse à une question pour savoir s’il voulait dire « Algérie » dans son discours, il a déclaré : « En 2016, j’ai écrit un article sur mon blog intitulé Trois questions ».

le scientifique espagnol d’ajouter : « L’une de ces questions était si nous devions envahir l’Algérie, si nous avions besoin de gaz, alors il est bon de dire que nous leur apporterons la démocratie ».

L’Algérie avait décidé il y a quelques semaines de suspendre le traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération avec l’Espagne, conclu le 08 octobre 2002 avec le Royaume d’Espagne.

La présidence algérienne a déclaré que l’Algérie avait décidé « d’aller de l’avant avec la suspension immédiate du traité d’amitié , de bon voisinage et de coopération conclu en octobre 2002 avec l’Espagne, qui a déterminé le développement des relations entre les deux pays ».

On s’attend à ce que la crise entre l’Algérie et l’Espagne dure encore de nombreux mois, d’autant plus que le gouvernement algérien exerce actuellement une pression en position de force.

Article précédentL’Algérie exporte pour la première fois du gaz argon vers la France et l’Italie
Article suivantAir Algérie: une nouvelle décision qui choque les employés de la Compagnie