FILE - In this Aug. 6, 2020, file photo provided by Russian Direct Investment Fund, a COVID-19 vaccine is on display at the Nikolai Gamaleya National Center of Epidemiology and Microbiology in Moscow, Russia. Russia’s boast in August that it was the first country to authorize a coronavirus vaccine led to skepticism because of its insufficient testing on only a few dozen people. Now, with demand growing for the Sputnik V, experts are raising questions again, this time over whether Moscow can keep up with all the orders from countries that want it. (Alexander Zemlianichenko Jr/ Russian Direct Investment Fund via AP, File)

Des équipes des services d’immunologie, de l’épidémiologie et de médecine préventive du CHU de Beni Messous à l’ouest de la capitale, ont mené une expérience pour prouver l’efficacité des quatre vaccins utilisés en Algérie.

Selon les résultats préliminaires de cette étude, les vaccins Sputnik-v, Sinopharm, Sinovac et le Britannique Astrazeneca ont provoqué « une réponse immunitaire satisfaisante », a rapporté samedi le quotidien El Watan.

Ces vaccins « ont fourni une réponse immunitaire satisfaisante pour chaque type de vaccins », par conséquent, cela pourrait induire «une protection contre le Covid-19 », a précisé le même média.

Les équipes ayant mené cette étude se sont basées sur un échantillon de personnes vaccinées, du milieu hospitalier, pour qui des sérologies ont été proposées avant et après la vaccination. Toujours selon El Watan, les résultats de l’étude pourraient être publiés au niveau international, dès que les résultats définitifs seront validés.

Article précédentL’Islam n’est pas un quizz quotidien sur « yajouz » et « Layajouz »
Article suivantPr Kamel Djenouhat / « 30% des personnes hospitalisées actuellement à cause de la Covid sont des jeunes »