Voyages à l’Étranger en Algérie : L’Allocation Touristique Coincée dans les Années 90 ?

0
Voyages à l'Étranger en Algérie : L'Allocation Touristique Coincée dans les Années 90 ?

L’Algérie, ce vaste territoire du Maghreb, regorge de trésors naturels et culturels qui attirent chaque année des voyageurs du monde entier. Cependant, pour les Algériens eux-mêmes, l’accès à des voyages à l’étranger a été longtemps limité par l’allocation touristique, un montant fixe qui n’a pas évolué depuis les années 90. En 2024, alors que le monde continue de changer, nombreux sont ceux qui se demandent si cette allocation touristique connaîtra enfin une révision. 

Un Montant Insignifiant

L’allocation touristique en Algérie, également connue sous le nom de « droit de change pour dépenses liées à des voyages à l’étranger », a été instituée en 1997. Depuis lors, son montant n’a jamais été modifié de manière significative. Actuellement fixée à 15’000 dinars par an, cette allocation équivaut à environ 95 euros selon le taux de change en vigueur dans les banques. Un montant qui, de l’avis de nombreux Algériens, est loin de couvrir les frais réels liés à un voyage à l’étranger.

Pour mettre en perspective cette allocation, il suffit de regarder les pays voisins. Au Maroc, par exemple, l’allocation touristique annuelle pour les voyages personnels a été portée à 100’000 dirhams, soit près de 10’000 euros, depuis janvier 2022. En Tunisie, le montant s’élève à 6000 dinars tunisiens par an, soit environ 1864 euros au taux de change officiel. La différence est frappante et alimente la frustration des voyageurs algériens.

Des Années de Revendications

Face à cette situation, les Algériens ont exprimé leur mécontentement et leur demande de revalorisation de l’allocation touristique depuis de nombreuses années. Cette revendication est régulièrement portée lors des discussions sur la Loi de finances par certains députés, qui plaident en faveur d’une augmentation de la somme allouée aux Algériens pour leurs voyages à l’étranger.

En septembre dernier, lors de l’adoption d’un projet de règlement relatif aux conditions d’autorisation, de constitution, d’agrément et d’exercice des bureaux de change, les députés ont de nouveau soulevé la question de l’allocation touristique. Cependant, le gouvernement n’a pas répondu favorablement à cette demande de revalorisation, puisque cette dernière n’a pas été incluse dans le projet de Loi de finances 2024 présenté au Parlement et adopté fin décembre. Il semble donc que le montant de l’allocation touristique en 2024 restera inchangé, à savoir l’équivalent en devise étrangère de 15’000 dinars algériens, une seule fois par an.

Un Avenir Incertain

Alors que l’Algérie se tourne vers l’avenir, de nombreuses questions subsistent concernant l’allocation touristique. Les voyageurs algériens espèrent depuis longtemps une augmentation de ce montant pour refléter les réalités économiques actuelles. Cependant, les dernières indications ne laissent pas présager de changement imminent.

L’allocation touristique en Algérie reste un sujet de préoccupation majeur pour de nombreux citoyens, car elle limite leur capacité à explorer le monde et à vivre des expériences enrichissantes à l’étranger. Alors que le pays continue de faire face à des défis économiques et politiques, l’avenir de cette allocation demeure incertain. Les Algériens devront peut-être attendre encore un peu plus longtemps pour voir une révision significative de ce système. En attendant, ils continueront à rêver de voyages lointains et de nouvelles découvertes.

Article précédentCAN 2024 : Djamel Belmadi à l’École de l’Excellence au Togo
Article suivantAfflux Record : 2.7 Millions de Touristes Algériens en Tunisie en 2023