Mieux vaut tard que jamais. Après des mois d’impunité, l’autorité de régulation de l’activité audiovisuelle (ARAV) a enfin décidé de mettre en garde les chaînes de télévisions, notamment privées, qui diffusent des programmes religieux extrémistes.

Dans un communiqué rendu public mardi, l’ARAV indique qu' »il est fortement conseillé aux institutions audiovisuelles, publiques et privées, sous peine de sanctions, d’observer une vigilance à toute épreuve pour bannir l’intolérance et la haine dans la diffusion des programmes locaux ou d’importation, susceptibles de semer et d’alimenter toute forme de radicalisme ». Après avoir observé que « le paysage audiovisuel dans le domaine religieux donne à voir des dérives obscurantistes, à entendre des discours dont  la violence incite à l’instabilité, à la discorde et à la fracture sociale, ce qui représente un réel danger pour notre pays », l’ARAV note qu' »il arrive trop souvent que ce discours s’accompagne de fatwas décrétées par des prédicateurs autoproclamés, sans formation adaptée à leur action et à leur responsabilité, souvent mal intentionnés, parfois instrumentalisés ».

Avant de parvenir à cette mise en garde, l’ARAV a organisé, la semaine dernière, une rencontre avec le ministère des Affaires religieuses qui a porté sur le message religieux à la télévision. De cette rencontre, l’institution que préside Zouaoui Benhamadi « a mis en  place à son niveau une plateforme de réflexion qui lui a permis de dégager un ensemble de principes directeurs, à même de faire valoir cette volonté commune de défense d’un islam en harmonie avec notre histoire et notre culture, au nom de la cohésion sociale et de l’unité nationale ».

Dans le communiqué, l’ARAV n’a cependant cité ni les chaînes ni les programmes concernés. Même si, en vérité, pratiquement toutes les chaînes, y compris certaines censées être spécialisées en sport, à l’instar d’El Haddaf TV, sont concernées à différents degrés.

Essaïd Wakli

 

Médias/ L’ARAV met en garde contre les programmes religieux extrémistes
Notez cet article